Journaux - Ma Revue de presse - Infos de Dernière minute
Actualités et plus Autres flux

Revue de presse: Journaux

Mis à jour à 01:08:49.

J'ai pris la décision de lâcher une carrière idéalisée pour arrêter de me perdre - BLOG

TRAVAIL - Cher Twitter, nous sommes le 9 juin 2021 et aujourd’hui j’ai dit merde au CHU, merde à la recherche, merde à la carrière universitaire et merde à tous.Je ne vais pas rentrer dans les détails du pourquoi et du comment et du déroulé. Les 6 derniers mois ont été difficiles. Très difficiles. J’ai commencé à me faire peur psychologiquement.Pris au piège entre une carrière “idéalisée” qui ne m’apportait aucun plaisir (en raison d’une part de l’absence de temps pour m’y consacrer, et d’autre part d’un management toxique, et je n’en dirai pas plus), et mon envie à moi (être tranquille et avoir un équilibre)Vous avez envie de raconter votre histoire? Un événement de votre vie vous a fait voir les choses différemment? Vous voulez briser un tabou? Vous pouvez envoyer votre témoignage à temoignage@huffpost.fr et consulter tous lestémoignages que nous avons publiés. Pour savoir comment proposer votre témoignage, suivez ce guide!Je me suis complètement perdu. Je me suis laissé submerger. J’ai dit oui à tout. On en a profité. J’ai atteint le point de non-retour. Celui où je me réveille au milieu de la nuit haletant en me disant “Mais comment je vais m’en sortir?”. Complètement pris au piège.Perdu et pris au piègeJ’ai commencé à ne plus me reconnaître. À être irritable. À moins sortir, à moins voir mes amis. À passer mes week-ends à bosser. À ne pas avoir la force de bosser, en fait. Et donc à rester avachi sur mon canapé à rien foutre. Ni sociabilité ni travail.J’ai pété un plomb une première fois à l’automne. On m’a brossé dans le sens du poil en me disant que j’étais exceptionnel, fait pour ça, et que tout irait bien, comme on tapote la tête d’un toutou.Rien n’a changé. Pire, la charge de travail n’a fait que s’accumuler, les deadlines se sont enchaînées. Je ne vivais plus qu’avec la musique lancinante des deadlines qui se bousculaient et d’une voix dans ma tête qui disait “Tu ne fous rien, tu n’y arriveras jamais”.Et dernièrement je me suis rendu compte que quand on me demandait comment ça allait au travail, je ne répondais pas. J’éludais la question. J’étais littéralement incapable de le faire. Je changeais de sujet. Car ça n’allait pas.Quand j’ai décidé de me lancer dans la carrière universitaire, ça a coïncidé avec ma rupture. Je me suis dit naïvement et très bêtement que j’allais occuper mon temps libre en utilisant mon cerveau. Et je me suis fait littéralement bouffer par quelque chose dont je n’ai pas envie.Aller au travail à reculonsC’est très difficile de s’apercevoir qu’on s’est planté... Surtout quand on en arrive à ce point psychologiquement. Et pourtant sur les 6 derniers mois, je me suis rendu compte que j’allais au travail à reculons.Moi qui ai toujours été très enthousiaste de mon travail je ne me reconnaissais plus. Le premier signe d’alerte a été ma mère qui m’a dit que depuis que j’étais à l’école primaire, c’était la première fois qu’elle m’entendait dire que je ne voulais pas y aller. Et puis il y a eu quelques déclics. Le premier a été de me rendre compte que je remettais tout en cause à chaque fois que je pouvais faire autre chose (comme par exemple apprendre le pilotage ce qui me remplit de bonheur). À chaque fois la même remarque: mais il est donc possible de faire autre chose que d’écrire des papiers de merde qui ne seront jamais publiés? J’ai commencé à me dire que quelque chose clochait. Le 2e a été le fait de mes amis, de mes proches, qui m’ont aidé à ouvrir les yeux. C’est très difficile parce qu’initialement on fait un constat d’échec.Le déclic et la chanceEt il faut arriver à comprendre que ce n’est pas un échec, en tous cas pas le mien. Je me suis planté. J’ai fait un choix qui n’était pas le bon. Et so what. On change de fusil d’épaule. Là où c’est toxique, c’est quand quelqu’un se sert de cette faiblesse contre toi.Et on se retrouve pris au piège dans un environnement toxique, dans un cercle vicieux qui paraît irrémédiable autrement que par un acte définitif. Quel qu’il soit. Je n’ai pas eu d’idées noires. Parce que j’ai eu de la chance. Des amis qui m’ont écouté, des copains qui ont été de bon conseil, des parents aimants qui m’ont guidé, chacun a été là à sa manière pour me permettre de faire ce chemin et de ne pas en arriver au point où je décide de me flinguer. Mais j’ai VRAIMENT touché du doigt ce que pouvaient ressentir celles et ceux qui ne voient pas d’autres issues.Et pour ça, je me sens incroyablement chanceux. Alors oui, je quitte le CHU en novembre... Je ne sais pas ce que je vais faire. Des remplas. Prendre du temps pour moi. Vivre. Me reposer. Voir les copains. Respirer. Voler.SoulagementEncore 4 mois à tenir. J’ai annihilé tous mes projets universitaires. Je finis quelques points sur lesquels je m’étais engagé. Je termine mon clinicat, déchargé de toute ou quasi toute mon activité universitaire. Et je pars. Je ne sais pas si je vais aimer ce que je vais faire. Je n’ai pas l’habitude de sauter dans l’inconnu. J’ai un travail à faire sur moi. Je vais peut-être détester le libéral et vouloir revenir à du H (de l’hospitalier, NDLR). Quoi qu’il en soit, je dois le découvrir par moi-même, et POUR moi-même.Et quand je pense à mon départ, le premier sentiment qui me vient à l’esprit, celui qui me submerge instantanément, c’est le SOULAGEMENT. Alors là. Enfin. Je sais. Je sais que je prends la bonne décision.Ce billet est inspiré du fil de discussion publié sur le compte Twitter de Nima F..À voir également sur Le HuffPost: Votre bonheur ne dépend pas forcément de votre temps de travailLIRE AUSSIBLOG - “À ‘Tu fais quoi dans la vie?’, je préfère: ‘Tu fais quoi de ta vie?’”BLOG - Pourquoi "Pour quoi je suis fait?" n'est pas la bonne question à se poser

JO de Tokyo 2021 : athlétisme, handball, basket… suivez la dixième journée en direct

Les épreuves d’athlétisme se poursuivent à Tokyo, tandis que les Françaises jouent deux matchs décisifs en handball (face au Brésil) et en basket (contre les Etats-Unis) afin de se qualifier pour les quarts de finale.

   Derniere heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Féminicides : 102 femmes tuées en 2020 selon un nouveau rapport, des mesures annoncées

Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé notamment, dimanche dans « Le Parisien », le traitement prioritaire des plaintes pour violences conjugales, un officier spécialisé dans ces violences dans chaque commissariat et brigade de gendarmerie.

   Derniere heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Qui pour succéder à la légende Usain Bolt sur 100 mètres ?

Avec huit médailles d’or olympiques, onze titres de champion du monde et un record de 9 s 58 au sprint sur 100 mètres, Usain Bolt a marqué l’histoire de la discipline. Aux Jeux olympiques de Tokyo, les premiers organisés depuis sa retraite en 2017, les athlètes en lice courront ce dimanche 1er août après l’ombre de la légende.

   Derniere heure:
Courrier international - Actualités France et Monde

Un poisson électrique peut-il parler comme Obama ?

Brienomyrus brachyistius cause par le biais d’une seule onde électrique, sorte de signature identitaire. Mais l’animal réussit à maîtriser l’art de la pause dans son discours.

   Derniere heure:
Courrier international - Actualités France et Monde

JO de Tokyo 2021 : Samir Aït Saïd ou la renaissance éternelle

Prétendant au podium olympique lundi aux anneaux, le gymnaste et porte-drapeau français à Tokyo a su surmonter bien des galères pour revenir au plus haut niveau.

   il y a 3 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Les constructeurs automobiles s'inquiètent d'un marché morose "qui ne repart pas"

Franchir la barre des deux millions de voitures neuves vendues sur l'année apparait désormais compromis, redoutent les constructeurs.

   il y a 3 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

"Un champ de bataille" : le mildiou a décimé le vignoble alsacien

Alors que la saison s'annonçait excellente, le champignon a anéanti les efforts de "toute une année de travail".

   il y a 3 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

"Vous avez du sang sur les mains" : des manifestants anti-pass sanitaire s'en prennent à un pharmacien

Une pharmacie du centre-ville de Montpellier ainsi que des clients ont été pris pour cible samedi 31 juillet.

Covid-19 : l’action politique entravée par une crise interminable

Entre autres conséquences, la pandémie a gelé les réformes prévues par Emmanuel Macron et son gouvernement. Elle a aussi anesthésié le débat public sur la plupart des décisions économiques et sociales.

   il y a 4 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Les beach handballeuses françaises ne veulent plus être obligées de jouer en bikini

CRITIQUES - “Des joueuses ne se sentent pas à l’aise avec le bikini.” Dans une lettre adressée à la fédération française de handball, l’entraîneure de l’équipe de France de beach handball, Valérie Nicolas, critique la tenue qui leur est imposée: le bikini.“Le port du bikini est un complexe pour certaines et les tenues des hommes apparaissent plus confortables à jouer”, indique-t-elle dans ce courrier écrit avec les joueuses de l’équipe de France. Si elle ne réclament pas l’interdiction du bikini, elle demandent à avoir le choix de le porter ou non.“Faire la potiche ne m’intéresse pas trop, les joueuses n’ont plus, estime Valérie Nicolas dans une interview au Parisien (...) Pour le beach handball, on veut que l’intérêt soit porté sur le sportif, pas sur le bikini”.Dans un communiqué relayé par nos confrères de l’Equipe, le bureau directeur de la Fédération dit son “désaccord de fond sur l’obligation du port d’une tenue unique de beach handball et des sanctions portées en ce sens”.Il ajoute qu’il “continuera d’oeuvrer réglementairement auprès de l’IHF et de l’EHF (les fédérations mondiales et européennes) pour modifier ces règlements dans le sens d’un plus grand respect du libre arbitre des athlètes”.Amende infligée à l’équipe norvégienneCe courrier fait suite à l’amende de 1500 euros infligée mi-juillet à l’équipe norvégienne, soit 150 euros par joueuse, pour avoir porté des shorts plutôt que les bikinis réglementaires lors d’un match. Les responsables sportifs norvégiens avaient déjà exprimé leur mécontentement face à cette décision.La question des tenues agite depuis des années les milieux des sports de plage, où des joueuses jugent le bikini dégradant ou peu pratique.La Fédération européenne de handball, consciente des réactions outrées provoquées par la décision, a déclaré avoir fait don de l’amende à une “grande fondation sportive internationale qui soutient l’égalité des femmes et des filles dans le sport”.Si le bikini n’est plus obligatoire pour les joueuses de beach-volley depuis 2012, les règles de la Fédération internationale de handball stipulent que “les athlètes féminines doivent porter des bas de bikini” et que ceux-ci doivent être “bien ajustés”. Les joueurs masculins portent eux des shorts.“C’est complètement ridicule”“C’est complètement ridicule”, avait tweeté lundi le ministre norvégien de la Culture, Abid Raja, appelant à des “changements d’attitudes (...) nécessaires dans l’univers international macho et conservateur du sport”.En amont du championnat d’Europe, la Norvège avait contacté la Fédération européenne pour demander la permission de jouer en short mais s’était vu répondre que les entorses à la réglementation étaient passibles d’amende.Après s’être conformées au règlement pendant presque tout le championnat, les Norvégiennes avaient décidé de disputer leur dernier match en short.Si elle s’est “engagée à faire avancer ce sujet dans l’intérêt de ses fédérations membres”, la fédération européenne a fait valoir “qu’un changement des règles ne peut se produire qu’au niveau de l’IHF”, la fédération internationale de handball.À voir également sur Le HuffPost: Ces instagrameuses sont fatiguées des commentaires sous leurs photos en maillots de bain LIRE AUSSIFlorent Manaudou réussit son pari en décrochant l'argent, 20e médaille pour la FranceBLOG - Pourquoi les médailles féminines sont encore plus belles que celles des hommes

Israël accuse l'Iran d'être derrière une attaque au drone meurtrière contre un pétrolier

PÉTROLIER - Israël a soutenu dimanche 1er août détenir des “preuves” de l’implication de l’Iran dans une attaque meurtrière contre un pétrolier géré par un milliardaire israélien en mer d’Oman et menacé ce pays de représailles, après que Téhéran a nié tout lien avec cette affaire.Jeudi 29 juillet, le pétrolier Mercer Street a été la cible d’une attaque au drone en mer d’Oman, selon l’armée américaine dont plusieurs navires sont présents dans la région.L’attaque, qui n’a pas été revendiquée, a fait deux morts, un Britannique employé par la société de sécurité Ambrey, et un membre d’équipage roumain, selon l’armateur Zodiac Maritime, une société internationale basée à Londres et gérée par Eyal Ofer.Israël a aussitôt pointé du doigt l’Iran, son ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid accusant vendredi la République islamique d’être “un exportateur de terrorisme, de destruction et d’instabilité qui fait mal à tout le monde”. Le chef de la diplomatie israélienne, qui s’est entretenu au téléphone dans la nuit de samedi à dimanche avec le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, a appelé à une action contre l’Iran à l’ONU.Une action “délibérée (...) menée par l’Iran”, selon LondresLondres a estimé que cette action “délibérée” avait été “menée par l’Iran”, a affirmé dimanche 1er août le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab, appelant ce pays à “cesser immédiatement ses actions mettant en danger la paix et la sécurité régionales et internationales”.L’Iran, grand rival d’Israël, a nié toute implication dans cette affaire: “le régime sioniste (Israël, NDLR) doit cesser de (lancer) de telles accusations infondées”, a déclaré dimanche le porte-parole de sa diplomatie Saïd Khatibzadeh lors d’une conférence de presse à Téhéran. Et d’ajouter: “L’Iran n’hésitera pas un instant à défendre ses intérêts et sa sécurité nationale”.A Jérusalem, le Premier ministre Naftali Bennett, qui a succédé en juin à Benjamin Netanyahu, a répondu de manière sèche et directe au démenti iranien.“Je viens d’entendre que l’Iran, de manière lâche, tente d’échapper à sa responsabilité dans cette affaire, qu’il nie (toute implication, ndlr). Alors je peux dire avec une certitude absolue que l’Iran a mené cette attaque contre le navire (...) Il y a des preuves de cela”, a-t-il dit à l’occasion d’une réunion hebdomadaire de son gouvernement.“Nous nous attendons à ce que la communauté internationale signifie clairement au régime iranien qu’il a fait une grave erreur. Dans tous les cas, nous savons comment envoyer un message à l’Iran à notre manière”, a ajouté Naftali Bennett, sans autre précision.Pour le général à la retraite Yossi Kuperwasser, Israël peut tenter d’accroître la pression mondiale contre l’Iran. Mais il se garde aussi la possibilité “d’agir en dehors du champ diplomatique”, comme le suggère le Premier ministre.“Mon hypothèse est que l’intention est avant tout de continuer à agir contre la présence iranienne en Syrie”, a déclaré Yossi Kuperwasser à la radio militaire israélienne. “Guerre de l’ombre”La société Dryad Global, spécialisée dans la sécurité maritime, a évoqué de nouvelles “représailles dans la guerre de l’ombre que se livrent les deux puissances”, en référence à l’Iran et Israël.Le navire Mercer Street naviguait sans cargaison de Dar es Salaam en Tanzanie à Fujairah (Emirats arabes unis), quand il a été pris pour cible, selon Zodiac Maritime qui exploite ce navire japonais battant pavillon libérien, et semble avoir été témoin de la dernière manifestation de l’inimitié entre l’Iran et Israël.Depuis des années, Israël et l’Iran s’affrontent directement ou indirectement au Liban, en Syrie et dans la bande de Gaza palestinienne. Mais ces derniers mois, cette rivalité s’est transposée en mer avec l’émergence d’une mystérieuse série de sabotages et d’attaques.Le 10 mars, un cargo de la compagnie de transport maritime publique iranienne IRISL, l’Iran Shahr-e-Kord, a été touché à la coque par un engin explosif en Méditerranée. Téhéran avait alors affirmé que “tout laisse penser que le régime d’occupation de Jérusalem (Israël dans la phraséologie officielle iranienne, NDLR) est derrière cette opération”.Question du nucléaire iranienEn avril, l’Iran avait annoncé qu’“un navire commercial” iranien, le Saviz, avait été endommagé en mer Rouge par une explosion d’origine indéterminée. Le New York Times avait alors rapporté que le Saviz avait été visé par une attaque de “représailles” israélienne après “des frappes antérieures de l’Iran contre des navires israéliens”.Pour des analystes, ce bras de fer en mer s’inscrit dans le cadre d’une rivalité plus grande sur la question du nucléaire iranien, Téhéran tentant de faire monter la pression afin d’obtenir un nouvel accord lui étant favorable tandis que l’Etat hébreu cherche à l’en empêcher.Les autorités iraniennes ont d’ailleurs accusé Israël à plusieurs reprises d’avoir saboté certaines de ses installations d’enrichissement d’uranium, voire d’avoir assassiné des scientifiques qui seraient liés au développement de ce programme.A voir également sur Le HuffPost: Les images surréalistes d’un gazoduc sous-marin en feu dans le Golfe du MexiqueLIRE AUSSILes images impressionnantes de l'éruption d'un "volcan de boue" en mer CaspienneNaufrage d'un navire chimique: les plages du Sri Lanka ont des allures de cimetières marins

En Martinique, un vaccinodrome et une pharmacie incendiés par des opposants aux restrictions

INCIDENTS - Un vaccinodrome et une pharmacie ont été incendiés lors d’affrontements entre une centaine de manifestants et les forces de l’ordre samedi 31 juillet, dans la soirée à Fort-de-France, en Martinique, a appris l’AFP ce dimanche 1er août de source policière et de la préfecture.Des évènements qui se sont tenus au lendemain de l’instauration d’un nouveau couvre-feu.Un hypermarché a également été pillé lors de ces heurts, au terme desquels les forces de l’ordre ont procédé à trois interpellations.Un rassemblement d’une centaine de personnes s’est formé vers 21h dans le chef-lieu de la Martinique, deux heures après l’entrée en vigueur du couvre-feu, décidé cette semaine par la préfecture de l’île antillaise.La foule s’est ensuite dirigée vers le centre-ville de Fort-de-France aux sons des tambours dans une ambiance de carnaval.  Cinq véhicules incendiésLes forces de l’ordre ont tenté de repousser les manifestants qui empruntaient l’une des principales artères de la ville en faisant usage de grenades lacrymogènes. Face à l’intervention policière, des palettes, pneus et divers objets ont été incendiés et des brasiers allumés, alors qu’un vaccinodrome a été complètement ravagé par les flammes et qu’un hypermarché a été pillé à l’entrée de la ville.Il est 00h00 en Martinique. Les manifestants ont mis le feu dans un centre de vaccination à Fort de France. pic.twitter.com/5UWxZSMjzZ— Charles Belimont (@CharlesBelimont) August 1, 2021Cinq véhicules ont également été incendiés, a précisé la préfecture de Martinique dans un communiqué, en “condamnant fermement ces violences inadmissibles”.Un hélicoptère de la gendarmerie est venu en renfort des forces de l’ordre pour disperser la foule. Dans l’après-midi, quelque 500 personnes avaient manifesté contre le pass sanitaire à Fort-de-France.Etat d’urgence sanitaireLa Martinique, en état d’urgence sanitaire depuis le 13 juillet, connaît un reconfinement pour une durée d’au moins trois semaines, alors que le Premier ministre, Jean Castex, a évoqué cette semaine une “situation dramatique”.L’île accuse l’un des plus forts taux d’incidence de France, 1.040 cas positifs pour 100.000 habitants, contre une moyenne de 218 pour l’ensemble du territoire. Seulement 15% environ de la population de l’île est vaccinée.La saturation des hôpitaux a par ailleurs obligé au transfert de trois patients atteints du Covid-19 de Fort-de-France vers Paris, dans la nuit de samedi à dimanche.Une cinquantaine de militaires du Service de santé des Armées et du régiment médical de l’Armée de terre doivent en outre rapidement être déployés au CHU de Fort-de-France.A voir également sur Le HuffPost: La liberté où je ne dois rien à personne n’existe pas”, lance Macron après les manifestationsLIRE AUSSILe nombre de cas de Covid-19 explose en MartiniqueAu-delà de la reprise épidémique, l'inconnue des hospitalisations

La mobilisation contre le pass sanitaire prend de l'ampleur, un "nouveau défi" pour Emmanuel Macron

Environ 204 000 personnes ont défilé contre la mesure à travers la France samedi, pour le troisième week-end consécutif, contre 161 000 la semaine précédente et 114 000 la semaine d’avant, selon le ministère de l’Intérieur.

   il y a 8 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Le Molise, la petite destination italienne qui monte

Avec son patrimoine préservé, ses plages, ses sentiers de randonnée et sa gastronomie, cette petite région du Mezzogiorno baignée par l’Adriatique est de plus en plus populaire auprès des touristes italiens.

   il y a 9 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Cinq découvertes à lire, écouter et voir pour cet été

Que tu sois plutôt films, livres ou que tu viennes déambuler dans les rues de Paris, Courrier international te propose, pour les vacances, cinq œuvres à découvrir. Une sélection issue du supplément Courrier ados.

   il y a 9 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Le réveil des trains de nuit  en France

Progressivement délaissés à partir des années 1980, les trains de nuit bénéficient d’un étonnant retour en grâce, loués pour leur faible empreinte écologique. Ce journaliste britannique relate son expérience d’un voyage entre Paris et Perpignan.

   il y a 10 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

« Ça va beaucoup plus vite avec le variant Delta » : l’hôpital face à la quatrième vague du Covid-19

A l’orée du mois d’août, les établissements sont en alerte face à la reprise des hospitalisations de patients atteints du Covid-19, avec une situation qui devient tendue dans certaines régions.

   il y a 13 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Le quiz de “​Courrier ados”

Quel pays de la planète compte le plus de volcans ? Quelqu’un a-t-il déjà gravi les 14 sommets les plus hauts du monde ? Vieillit-on plus vite dans l’espace ? Frottez-vous à ce quiz composé d’extraits du supplément Courrier ados, en vente chez votre marchand de journaux avec notre numéro estival, jusqu’au 11 août. 

   il y a 15 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Présidentielle 2022: les dates d'un mois d'août aux enjeux très politiques

POLITIQUE - Du sable et des dossiers chauds. Pour la majorité et le gouvernement, le mois d’août sera crucial, entre la décision du Conseil constitutionnel le 5 du mois sur le très controversé pass sanitaire, son application sur le territoire prévue à partir du 9 et la mobilisation -grandissante- des Français qui y sont opposés.  Mais l’été est tout aussi chargé pour les oppositions. Après avoir ferraillé au Parlement contre l’extension de ce sésame aux activités du quotidien, plusieurs des principaux partis veulent mettre leurs troupes en ordre de bataille à quelques encablures de l’élection présidentielle. L’heure est donc aux traditionnelles journées, universités d’été et autres AmFIs.Pas question de rassemblement à gauche où chacun organise ses propres ateliers, conférences ou formations depuis les Bouches-du-Rhône, la Drôme ou le Loir-et-Cher. À droite, Les Républicains, chercheront l’unité du côté de La Baule. Mais à ce petit jeu, ce sont les écolos qui partent les premiers, avant une primaire déjà bien disputée.19 août: La primaire EELV accélère à PoitiersRien de surprenant, au vu de leur calendrier. Ce sont eux, avec une élection interne prévue pour la mi-septembre, qui ont l’échéance la plus proche. Au total, quatre personnalités sont candidats à l’investiture: l’ancienne ministre Delphine Batho, l’eurodéputé Yannick Jadot, le maire de Grenoble Éric Piolle et l’ex-numéro 2 d’EELV Sandrine Rousseau, en attendant le dénouement de l’imbroglio autour de Jean-Marc Governatori.Tous pourraient ainsi se retrouver dès le 19 août à Poitiers. Le pôle écolo s’y réunit pour trois jours jusqu’au dimanche 21, autour de la maire Léonore Moncond’huy. “Un week-end riche en partage”, selon le programme -provisoire- de l’événement, qui sera surtout l’occasion pour Europe-Écologie les Verts de présenter son “programme” pour 2022, sur lesquels les différents prétendants devront s’engager. L’occasion aussi pour ces derniers de faire entendre leurs propres petites musiques à l’heure où de premiers doutes se font jour.“Je sens que Yannick (Jadot) n’a pas le vent en poupe et je ne veux pas rester silencieux face à une erreur stratégique majeure en gestation”, s’alarmait par exemple Nicolas Thierry, tête de liste écologiste en Nouvelle-Aquitaine aux régionales, dans un billet publié le 23 juillet sur son site, alors que, selonLe Monde, Eric Piolle aurait réuni plus de parrainages internes que les autres candidats.De quoi accréditer la thèse d’un scrutin difficile pour le favori? Quoi qu’il en soit, tout va aller très vite après Poitiers, avec un débat télévisé dès le 8 septembre entre les différents concurrents, pour un premier tour organisé entre les 16 et 19 septembre et le second une semaine plus tard.26-29 août: les Insoumis -et des guest-stars- à ValenceAprès le week-end aoûtien des écolos, le suivant sera plus chargé. Quatre formations politiques se réunissent autour du samedi 28 août. Les Insoumis ouvrent le bal dès le jeudi 26 avec des Amphis d’été “spéciales présidentielle” à Châteauneuf-sur-Isère, dans la Drôme, près de Valence.Au programme: des conférences et autres ateliers portant sur le programme de LFI ou sur l’actualité politique. Surtout, la présence de plusieurs personnalités de divers horizons, de la députée marcheuse Sonia Krimi au journaliste engagé David Dufresne en passant par Aurélien Taché ou l’ancien ministre Pierre Joxe. Parmi ce casting, deux invités seront scrutés, leurs prises de paroles particulièrement écoutées: les candidats EELV Éric Piolle et Sandrine Rousseau.Ils sont les plus proches politiquement des idées de LFI parmi les quatre candidats à la primaire écologiste de septembre, n’écartant pas une alliance à la présidentielle, contrairement à la députée Delphine Batho et l’eurodéputé Yannick Jadot. Leur présence sera donc un bon point pour Jean-Luc Mélenchon, régulièrement accusé d’empêcher l’union de la gauche par sa candidature.Le chef de file des Insoumis prononcera un discours dimanche 29 pour clore ce grand raout. Et donner le coup d’envoi d’une nouvelle étape de sa campagne qui doit le mener jusqu’au printemps 2022.27-29 août: le PS à Blois, le PC à AixSocialistes et communistes se réuniront également ces jours-ci, du vendredi 27 au dimanche 29 août. À Blois, dans le Loir-et-Cher pour les premiers, et à Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, pour les seconds, comme en 2020. Des universités d’été pour des ambitions et des enjeux bien différents. Le parti à la rose est toujours en quête d’une stratégie et d’un candidat pour 2022, alors que le profil d’Anne Hidalgo, pas encore officiellement déclarée, commence déjà à crisper certains. L’ancien ministre, Stéphane Le Foll a, par exemple, fait savoir à Public Sénat, le 8 juillet, qu’il entendait bien être candidat via un processus interne qu’il appelle de ses vœux, pour ne pas laisser le champ libre à la maire de Paris. Si ni le programme, ni le casting, ne sont encore connus, cette université d’été sera donc l’occasion pour le premier secrétaire Olivier Faure d’en dire un peu plus sur les semaines à venir, de présenter les grandes lignes du programme socialiste pour la présidentielle et, pourquoi pas, dissiper les doutes autour de sa personne. Il remettra son mandat en jeu le 16 septembre, soit au même moment que la primaire écolo.Ces questions ne se posent pas au PCF. Les communistes retrouveront l’université d’Aix-en-Provence pour leur rendez-vous estival après deux mois à sillonner les côtes avec leur “caravane des jours heureux.” Fabien Roussel, candidat en solitaire au grand dam des Insoumis, prononcera son discours samedi 28, avec des mots forcément tournés vers 2022. 28 août: LR à La Baule pour dissiper le flou?Les Républicains, eux aussi, veulent se tourner vers l’échéance du printemps prochain. Mais leur situation apparaît complexe, entre un candidat bien placé mais hors-les-murs et rétif à toute primaire, et une ribambelle de prétendants favorables à une élection interne. En clair: Xavier Bertrand, le patron de la région Haut-de-France d’un côté. Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse -qui vient d’annoncer sa candidature-, Bruno Retailleau, Philippe Juvin, Michel Bernier ou encore Rachida Dati, de l’autre. Qui de ce beau monde sera de la fête à La Baule? Tous sont invités, à en croire la presse, mais peu ont confirmé leur présence pour le 28 août pour le moment. Il faut dire que le calendrier est encore très flou pour le parti de droite, à l’heure où le baron nordiste sillonne la France -et multiplie les cartes postales vidéos-, où Valérie Pécresse se met en route et où Laurent Wauquiez fait son retour. LR a fixé au 25 septembre la date butoir pour que les candidats putatifs s’entendent. Si cette tentative échoue, un congrès décidera à l’automne d’un processus de départage. D’ici là, tous ces ténors devront se retrouver les 4 et 5 septembre au Parc floral, à Paris, pour leur traditionnelle rentrée nationale. Un événement auquel se pliera aussi LREM -bien que moribond après les derniers scrutins intermédiaires- le mois suivant, début octobre, à Avignon.À voir également surLe HuffPost: Pour Éric Piolle, l’union de la gauche avant 2022 n’est pas une fin en soiLIRE AUSSI:Macron est arrivé à Brégançon, avec des valises remplies de dossiers chaudsDes soutiens de Zemmour indignent avec leur utilisation de photos de victimes du terrorisme

Aux JO de Tokyo, Tom Daley "pris la main dans le sac"... en pleine séance de tricot

JEUX OLYMPIQUES - Si vous pensiez qu’il n’était pas possible d’aimer davantage Tom Daley, c’est raté. Le plongeur britannique, médaillé d’or à Tokyo, a été aperçu en train de... tricoter alors qu’il était assis dans les tribunes de la finale du tremplin 3 m féminin aux Jeux olympiques.Le jeune homme de 27 ans a été capturé passant le temps entre le passage des concurrents à travailler sur sa dernière création en laine, comme on peut le voir sur les images ci-dessous.Oh this? Just Olympic champ @TomDaley1994 knitting in the stands while watching the diving. 🧶 pic.twitter.com/o17i6vsG2j— Olympics (@Olympics) August 1, 2021Tom Daley is knitting at the 3m women final #Tokyo2020pic.twitter.com/cyR5rGRRxE— Dal Bologknees 🍝 (@DalBologknees) August 1, 2021Répondant dans les commentaires sur une publication des images sur le compte Instagram de la BBC, celui-ci a plaisanté: “Pris la main dans le sac lol”.Tom Daley est connu pour son amour du tricot et du crochet, et tient même un compte Instagram dédié à ses créations. Après son triomphe -avec son partenaire Matty Lee- dans l’épreuve de plate-forme à 10 mètres synchronisée la semaine dernière, il avait tricoté une pochette spéciale pour éviter que sa médaille d’or ne soit rayée. View this post on InstagramA post shared by Tom Daley (@madewithlovebytomdaley)Après deux médailles de bronze décrochées en 2012 à Londres et en 2016 à Rio, il s’agit de la première médaille d’or du plongeur britannique aux Jeux. À voir également sur Le HuffPost: Médaillé de bronze, Teddy Riner remercie tous ceux qui l’ont soutenuLIRE AUSSI:Les images de la joie contagieuse des co-champions olympiques du saut en hauteurL’athlète biélorusse se disant forcée de quitter le Japon est “en sécurité” à Tokyo

Des milliers de partisans pro-Bolsonaro manifestent contre le système de vote par urnes électroniques

Jair Bolsonaro et ses partisans réclament l’impression d’un reçu après chaque vote sur l’urne électronique, pour que les voix puissent être recomptées physiquement.

   Derniere heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Formule 1 : le Français Esteban Ocon remporte le Grand Prix de Hongrie

Dans une course marquée par de nombreux accrochages au départ, le pilote Alpine devance Lewis Hamilton, finalement classé 2e après la disqualification de Sebastian Vettel.

   Derniere heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Pour le pass sanitaire, une semaine cruciale alors que ses opposants ne faiblissent pas

PASS SANITAIRE - Pour le troisième week-end consécutif, les manifestants contre le pass sanitaire se sont mobilisés samedi en France. Avec 204.090 opposants comptabilisés par le ministère de l’Intérieur, lors de 184 actions distinctes, ils n’avaient encore jamais été aussi nombreux depuis le début de la contestation.Samedi 24 juillet, les manifestations avaient rassemblé 161.000 personnes et 110.000 le samedi 17 juillet. La mobilisation ne devrait pas faiblir, avec déjà des rassemblements et appels à manifester annoncés sur les réseaux sociaux pour le samedi 7 août.Samedi 31 juillet, à Paris, Marseille ou Lyon et dans des dizaines d’agglomérations, des cortèges hétéroclites ont défilé dans une ambiance souvent virulente.Aux cris de “liberté, liberté” scandés dans la plupart des défilés s’ajoutaient essentiellement des slogans hostiles au président de la République et aux médias.Regroupée autour des mots-dièses #manif31juillet et #PassDeLaHonte sur les réseaux sociaux, l’opposition aux mesures gouvernementales fédère des manifestants anti-pass sanitaire, anti-vaccins ou anti-confinement, aux revendications protéiformes. Un pharmacien obligé de plier sa tente de testsDans le principal cortège à Paris, des milliers de manifestants, partis en début d’après-midi du métro Villiers (XVIIe), ont rejoint la place de la Bastille (XIe), où quelques centaines de personnes refusant de se disperser ont fait face en fin d’après-midi aux forces de l’ordre. Ces derniers ont répliqué aux jets de projectiles par des tirs de lacrymogène et l’usage de canons à eau.Une deuxième manifestation à Paris, à l’appel de l’ex n°2 du FN et président des Patriotes Florian Philippot, a pendant ce temps rallié le ministère de la Santé depuis Montparnasse. Les manifestants, sans masques pour la plupart, ont défilé au milieu d’une marée de drapeaux “bleu blanc rouge”.Au départ de ce cortège, deux journalistes reporter d’images (JRI) de l’AFP ont été la cible de crachats et d’injures, conduisant à interrompre la couverture en images du rassemblement, dix jours après des menaces similaires envers des journalistes de BFMTV.Dans les villes du Sud-Est, au moins 38.000 personnes ont été dénombrées par les autorités, principalement à Toulon (13.000) et Montpellier (10.000).Selon un sondage publié vendredi, quatre Français sur dix déclarent soutenir ces manifestations contre le pass sanitaire.Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal et le ministre de la Santé Olivier Véran se sont eux indignés d’une vidéo tweetée par Midi Libre montrant un pharmacien obligé de plier sa tente de tests face à des insultes de manifestants à Montpellier.« Assassin », « collabo », des manifestants s’en prennent au pharmacien réalisant des tests de dépistage rue de Maguelone à Montpellier. #manif31juillet (1/2) pic.twitter.com/4M7mSLCOtm— Midi Libre Montpellier (@MLMontpellier) July 31, 2021Le Conseil constitutionnel va trancherÀ Marseille, une foule très hétéroclite s’est rassemblée, brandissant le drapeau communiste, celui de la France insoumise (LFI) ou encore le tricolore avec croix de Lorraine, dans un défilé également émaillé de heurts.Le pass sanitaire a été adopté définitivement dimanche 1er août au Parlement.Celui-ci est déjà appliqué dans les lieux culturels et de loisirs depuis le 21 juillet. Et cette semaine, il devrait connaître un tournant décisif.Le 5 août, le Conseil constitutionnel rendra en effet sa décision sur la loi sanitaire. En cas de validation, elle pourrait être promulguée dès le 6 août et entrer en vigueur le 9 août, a annoncé Gabriel Attal. Ce qui validerait alors à cette date l’extension de l’utilisation du pass sanitaire pour les cafés, foires, salons, restaurants et trains.L’épidémie de coronavirus, elle, flambe en métropole, notamment dans les départements touristiques.Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés et des patients en soins critiques a continué à augmenter dimanche, avec plus de 7500 patients à l’hôpital, selon les chiffres de Santé publique France. Les services de soins critiques, qui accueillent les malades les plus gravement atteints, comptaient dimanche 1137 malades (dont 69 admissions en 24 heures), contre 1099 samedi et 886 il y a une semaine.En Outre-mer, de nouveaux confinements ont été mis en place ce week-end, en Martinique et à la Réunion, où la couverture vaccinale est faible et le taux d’incidence en forte augmentation.À voir également sur Le HuffPost: Contre le pass sanitaire, les Italiens manifestent à RomeLIRE AUSSI:En Martinique, un vaccinodrome et une pharmacie incendiés par des opposants aux restrictionsLe pass sanitaire sera obligatoire pour reprendre le foot en club

La Chine teste en masse en raison de nouvelles contaminations au Covid-19

Des millions de personnes ont subi dimanche un test de dépistage au Covid-19 dans plusieurs grandes villes de Chine après 75 nouvelles contaminations.

   il y a 3 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Angleterre : la nouvelle stratégie du gouvernement pour inciter les jeunes à se faire vacciner

Des réductions sont offertes sur des courses de VTC et de taxi ainsi que pour commander dans des restaurants.

   il y a 3 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Toulouse : la guéguerre entre voisins dérape

Deux hommes en sont venus aux mains avant que des tirs ne soient échangés.

   il y a 3 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Covid-19 : les règles changent pour rentrer en Allemagne

Dès ce dimanche 1er août, pour se rendre outre-Rhin, il faudra présenter un pass sanitaire​, exception, faite pour les frontaliers.

   il y a 3 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

En Algérie, ces supporters se mobilisent pour fournir de l'oxygène aux malades du Covid

OXYGÈNE - Les supporters du Mouloudia Club d’Alger (MCA), une des équipes vedettes du football algérien, ont renoncé à fêter le prochain centenaire du club afin de reverser l’argent pour fournir des bouteilles d’oxygène aux patients de Covid-19. “Ce centenaire sera celui du ‘Mouloudia de l’oxygène’ à travers une grande action de solidarité”, a déclaré dimanche à l’AFP le vice-président du comité national des supporters du MCA, Hamid Atmani.Lors d’une récente réunion préparatoire à cet anniversaire, les supporters algérois ont décidé, devant l’ampleur de la crise sanitaire en Algérie, de donner la priorité aux malades en leur offrant un maximum de bouteilles d’oxygène, et éventuellement des médicaments, a précisé Hamid Atmani.Ils ont choisi de reverser les sommes collectées individuellement par les ultras et les bienfaiteurs du club pour l’anniversaire “au profit des malades du Covid avant le 7 août”, la date du centenaire du MCA.Depuis jeudi, les pages internet de supporters du MCA - le club doyen d’Algérie, né en 1921 - se font l’écho de cette initiative.“Le club du peuple”L’argent qui devait servir à la fête sera utilisé pour l’achat de concentrateurs d’oxygène, promet la page Facebook “100% Mouloudia”, qui réunit plus de 200.000 abonnés fans des Verts et Rouges.Il s’agira de “la plus merveilleuse célébration centenaire d’un club au monde. Ce sont les valeurs et les principes de notre équipe depuis sa création il y a 100 ans”, selon un post.Créé le 7 août 1921, à l’époque coloniale, et basé à Bal El Oued, quartier populaire d’Alger, le Mouloudia est surnommé “le club du peuple”. Il est l’une des équipes les plus capées du championnat professionnel d’Algérie. “Célébrer le centenaire alors que le peuple algérien traverse une situation dramatique serait honteux et stigmatiserait les supporters de notre club”, lit-on encore dans ce post.Troisième vague de Covid-19 en AlgérieChaque année, les mouloudistes célèbrent l’anniversaire de leur club avec un craquage de fumigènes et un feu d’artifice à Bab El Oued.L’Algérie est confronté à une troisième vague de Covid-19, qui se traduit par une pénurie d’oxygène pour les particuliers et certains hôpitaux en raison de problèmes de gestion des stocks et de distribution.Un peu partout, des bénévoles ont commencé à s’organiser pour soulager les malades. Certains entrepreneurs distribuent gratuitement des bouteilles d’oxygène.Face à la demande pressante, le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane a promis d’importer plus de 160.000 litres d’oxygène ainsi que dix unités de production d’une capacité de 20.000 à 40.000 litres par jour.L’Algérie doit aussi faire venir des milliers de concentrateurs d’oxygène.À voir également sur Le HuffPost: Après Ali Boumendjel, l’Algérie pointe un autre grain de sable dans ses relations avec la FranceLIRE AUSSIEn Tunisie, le président Saied s'octroie le pouvoir exécutif en pleine crise sociale et sanitaireLe Maroc rouvre ses frontières aériennes aux touristes à partir du 15 juin

Covid-19 dans le monde : l’Allemagne prévoit une troisième dose pour les personnes vulnérables

Le pays fait face, comme ses voisins européens, à une nouvelle hausse des cas portée par le variant Delta.

   il y a 4 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Manifestations contre le passe sanitaire, incendies, JO de Tokyo… Les 5 infos à retenir du week-end

Si vous n’avez pas suivi l’actualité ce week-end, voici ce qu’il faut retenir de ces dernières quarante-huit heures.

   il y a 6 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Attaque d’un pétrolier : Israël et le Royaume-Uni accusent l’Iran

L’attaque, qui n’a pas été revendiquée, a fait deux morts, un Britannique employé par la société de sécurité Ambrey, et un membre d’équipage, roumain.

   il y a 6 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

F1: le Français Esteban Ocon remporte en Hongrie le premier Grand Prix de sa carrière

FORMULE 1 - C’est une première pour le Français. Esteban Ocon (Alpine) a remporté le premier Grand Prix de sa carrière, à 24 ans, dimanche 1er août en Hongrie après une course rocambolesque et de nombreux abandons à la suite d’un départ sous la pluie.Il devient ainsi le quatorzième pilote français à remporter une course de Formule 1. Il succède au palmarès à Pierre Gasly, vainqueur l’an dernier du Grand Prix d’Italie à Monza, le 6 septembre. Ocon, sorti 2e du chaos du premier virage après plusieurs accidents, a résisté aux assauts de l’expérimenté Sebastian Vettel (Aston Martin). Lewis Hamilton, un temps dernier, a quant à lui réussi une incroyable remontée pour finir 3e et reprendre la tête du championnat à Max Verstappen (Red Bull), touché dans l’accident du premier tour et finalement 10e.“Quel moment, ça fait tellement de bien”Lewis Hamilton, un temps dernier, a réussi une incroyable remontée pour finir 3e et reprendre la tête du championnat à Max Verstappen (Red Bull), touché dans l’accident du premier tour et finalement 10e.Le Normand offre également à son écurie française Alpine, le nouveau nom de Renault en F1, une première victoire depuis 2008 et le succès de Fernando Alonso au Japon.“Quel moment, ça fait tellement du bien. On a eu des moments difficiles cette saison mais on a continué à travailler. Je ne sais pas quoi dire, c’est juste fantastique. C’est un travail d’équipe”, a-t-il réagi avant de monter sur le podium.A voir également sur Le HuffPost: 6 raisons pour lesquelles il faut regarder la F1 cette saison selon Julien FébreauLIRE AUSSIAvant le GP de Hongrie, Lewis Hamilton dénonce les lois homophobes votées dans le paysWentworth Miller autiste : le parcours du combattant pour un diagnostic à l'âge adulte

L’eau en bouteille se pique de vert

Comment lutter contre la mauvaise image du plastique quand on vend des eaux minérales ? Scandales environnementaux et sociaux, contexte concurrentiel tendu… Le marché de l’eau embouteillée est en phase de mutation intense, analyse le quotidien suisse.

   il y a 9 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

JO: L’athlète biélorusse se disant forcée de quitter le Japon est “en sécurité” à Tokyo

CRITIQUES - “Je ne retournerai pas en Biélorussie.” Krystsina Tsimanouskaya, athlète biélorusse de 26 ans présente aux JO de Tokyo, a assuré à Reuters être forcée à suspendre sa participation aux Jeux olympiques de Tokyo et à quitter le Japon ce dimanche 1er août après avoir critiqué ses coachs (voir la vidéo en tête de cet article).La sprinteuse, qui devait concourir lundi 2 août dans l’épreuve du 200m femmes et le relais 4x400m jeudi 4 août, se trouvait ce dimanche à l’aéroport international de Tokyo. Elle dit avoir été contrainte de s’y rendre après avoir “parlé de la négligence de ses entraîneurs sur son compte Instagram”.Elle ajoute avoir demandé la protection de la police japonaise pour ne pas avoir à monter dans l’avion.Un peu plus tard, elle a affirmé être “en sécurité”, sous protection policière. “Je suis en sécurité et on est en train de décider où je vais passer cette nuit”, a déclaré l’athlète dans un communiqué publié sur Telegram peu après 17h00 par la Fondation bélarusse de solidarité sportive. Elle a précisé qu’elle se trouvait dans un poste de police à l’aéroport de Tokyo.Cette semaine, elle avait critiqué cette semaine la Fédération bélarusse d’athlétisme, en affirmant notamment avoir été forcée à participer au relais 4x400 mètres, alors qu’elle était censée initialement courir le 100 mètres et le 200 mètres, car deux autres athlètes n’avaient pas réalisé un nombre suffisant de contrôles antidopage, selon elle.Elle envisage de demander l’asile“Je demande au Comité international olympique de m’aider, j’ai subi des pressions et on essaye de me faire partir du pays sans mon accord”, avait déclaré plus tôt ce dimanche l’athlète de 24 ans dans une vidéo sur Instagram. “Je demande que le CIO intervienne”.“Le CIO a vu les articles dans les médias, étudie la situation et a demandé des explications au CNO (comité national olympique)” bélarusse, avait déclaré à l’AFP un porte-parole du CIO.Selon la Fondation bélarusse de solidarité sportive, la jeune femme avait été placée sous protection policière et un représentant du ministère japonais des Affaires étrangères se rendait à l’aéroport pour la rencontrer.L’athlète envisageait de demander l’asile politique auprès de l’ambassade d’Autriche à Tokyo, selon cette même source.“On a tout décidé dans mon dos”Pour sa part, le comité olympique bélarusse dirigé par Viktor Loukachenko, fils du président Alexandre Loukachenko, avait assuré dans un communiqué que la sportive avait dû suspendre sa participation aux JO sur “décision des médecins, en raison de son état émotionnel et psychologique”.Une déclaration qualifiée aussitôt de “mensonge” par l’athlète devant la presse à l’aéroport.“Pourquoi nous devons payer pour vos erreurs? (...) C’est de l’arbitraire”, s’était-elle également insurgée dans un post sur Instagram.“Je n’aurais jamais réagi de manière si sévère, si on m’avait dit à l’avance, expliqué toute la situation et demandé si j’étais capable de courir un 400 mètres. Mais on a décidé de tout faire dans mon dos”, avait-elle écrit dans un post séparé.Depuis des mois, le régime d’Alexandre Loukachenko poursuit sans relâche une répression visant opposants, journalistes et militants, avec l’espoir de mater définitivement le mouvement de contestation historique de 2020 contre sa réélection à un cinquième mandat. À voir également sur Le HuffPost: Les soutiens à Simone Biles se multiplient après son retraitLIRE AUSSIQui est Lamont Marcell Jacobs, nouveau roi surprise du 100 m qui succède à Usain BoltLes images de la joie contagieuse des co-champions olympiques du saut en hauteur

En Turquie, des touristes évacués par bateau en raison des incendies

Au sud ouest de la Turquie, des touristes ont dû être évacués par la mer en raison d’incendies provoqués par les fortes chaleurs. 

   il y a 10 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Rainbow gathering : “Pour l’orgie, c’est à quelle heure ?”

Culs nus, mère Nature et tentes Quechua : bienvenue au Rainbow Gathering, un rassemblement néohippie auquel s’est rendu ce journaliste d’El Mundo, à la plume un brin caustique, dans La Rioja, au nord de l’Espagne.

   il y a 14 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

JO de Tokyo: les frères Mawem "pas adversaires" mais opposés en escalade

JEUX OLYMPIQUES – Vingt ans après avoir commencé l’escalade avec les moyens du bord dans la cave de leur maison familiale, les frères Mawem, Bassa et Mickaël, ont décroché les deux seules places françaises, réservées aux hommes, pour les Jeux olympiques de Tokyo. Le HuffPost s’est entretenu avec les “frangins” juste avant leur départ pour Tokyo, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.L’escalade, comme quatre autres sports, fait ses débuts aux Jeux olympiques à Tokyo. Pour représenter la France, côté homme, Bassa Mawem, 36 ans et son cadet Mickaël Mawem, qui fête ses 31 ans le jour des qualifications ce mardi 3 août. Frères fusionnels, ils réalisent ensemble un rêve de gosse, mais attention ils ne sont pas adversaires.“C’est le schéma idéal parce que s’il y avait eu un autre Français à la place de l’un de nous, à ce moment là, il y aurait eu de la concurrence”, nous confie Bassa. “On a deux chances de gagner, c’est comme ça qu’on voit les choses”.Les deux frangins ont commencé l’escalade à adolescence en bricolant des planches et des blocs dans la cave de la maison de leurs parents. Depuis, ils excellent dans leur discipline et se sont fait un nom dans le milieu de la grimpe. “Nos vies se sont construites en fonction de l’escalade et on a tout fait ensemble, vécus toutes les galères et franchit les étapes ensemble”, se remémore le cadet. “Aujourd’hui, on fait ce sport à ce niveau-là et avec cet investissement parce qu’on est deux”, ajoute-t-il.JO de Tokyo, lumière sur l’escaladePour cette grande première aux Jeux olympiques, l’escalade se jouera en mode combiné. Le score final est calculé en additionnant trois épreuves, la vitesse, le bloc et la difficulté. Pour l’aîné, quintuple champion de France, il a fallu adapter sa stratégie et celle de son frère: “Micka est vraiment polyvalent et moi je suis un hyper-spécialiste de la vitesse. Je ne me suis quasiment pas entraîné sur le bloc ou sur la difficulté, je mise sur la vitesse pour les qualifications”.En compétition comme à la ville, ils ont aussi leur spécialité, Mickaël gère l’image des “frères Mawem”. Très présents sur les réseaux sociaux, ils postent des photos et vidéos de leurs entraînements quasi quotidiennement. Tokyo est une opportunité de mettre en lumière leur sport. Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par Mawem Mickael & Bassa (@lesfreresmawemofficiel)“Plus on est regardé, mieux c’est. Parce qu’on a beaucoup galéré pendant pas mal d’années. On a tout donné pour notre sport, mis notre vie perso de côté“, récapitule Micke, comme son frère le surnomme, avant d’espérer: “Maintenant que le sport est olympique, on espère que ça aidera les futures générations à devenir professionnelles.”Paris 2024 déjà dans le viseur“Le scénario de dingue, c’est qu’on soit tous les deux sur le podium”, rêve Bassa, mais leur objectif pour ces premiers Jeux olympiques est de repartir avec au moins une médaille. Les deux frères l’assurent, si l’un d’eux se qualifie en finale, l’autre vivra pleinement la compétition. Ensemble jusqu’au bout.L’escalade, les frères Mawem l’ont dans le sang. “On ne peut pas en faire le tour”, explique l’aîné. “Le fait de gravir, de réaliser une ascension, se projeter pour tenter de toucher le sommet, c’est juste incroyable. Souvent on échoue, mais quand on réussit c’est une sensation de dingue”, détaille-t-il.À bientôt 40 ans, le grimpeur d’origine guyanaise ne se voit pas arrêter sa discipline. Avec Mickaël, ils pensent déjà aux Jeux olympiques de 2024 à Paris et commenceront leur préparation dès leur retour de Tokyo. Autre projet pour le duo, ouvrir leur première salle d’escalade, en Alsace, là où ils ont débutés. Les frères Mawem ne risquent pas de se quitter de sitôt.À voir également sur Le Huffpost: JO de Tokyo 2021: comment le village olympique est organisé contre le CovidLIRE AUSSI:On sait quelle ville accueillera les JO d'été de 2032Voici les 378 athlètes français qui participeront aux JO de Tokyo

Plus de 700 migrants secourus durant le week-end en Méditerranée

Depuis samedi, six sauvetages ont été effectués dans les eaux internationales, notamment au large de Malte et de la Libye.

   Derniere heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Madagascar : nouvelles arrestations après un coup d’Etat déjoué

Le 22 juillet, le parquet malgache avait affirmé avoir déjoué une tentative d’assassinat du président Andry Rajoelina, qui selon les procureurs faisait partie d’un complot.

   Derniere heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Une part du gâteau de mariage de la princesse Diana mise aux enchères

La tranche provient de l’un des 23 gâteaux confectionnés pour le mariage du prince Charles et de la princesse Diana, en 1981, selon la maison de vente aux enchères, qui “déconseille de la manger”. 

   Derniere heure:
Courrier international - Actualités France et Monde

Le sud de l'Europe en proie aux incendies, des dizaines de touristes évacués

Des dizaines de villages et hôtels ont été évacués dimanche dans le sud touristique de la Turquie, mais également en Grèce, Italie et Espagne.

   il y a 3 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Un petit village suisse menacé de disparition

Le tragique passé du petit village de Mitholz refait surface, au grand dam de ses habitants.

   il y a 3 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Trophée des champions: Lille bat le PSG 1-0 à Tel-Aviv

FOOTBALL - Octuple tenant du titre, le PSG a laissé échapper le Trophée des champions contre Lille (1-0), ce dimanche 1er août à Tel-Aviv, une défaite qui fait tache au vu de ses immenses ambitions.Vainqueur du Championnat en mai dernier, le Losc maintient sa belle dynamique, avec cette coupe qu’il remporte pour la première fois de son histoire.ILS L'ONT FAIT 🏆Les Dogues détrônent le PSG et s'offrent le #TDC2021 🤩#LOSCPSG 1-0

   il y a 3 heures:
Le Huffington Post

Tourisme : la France mise sur un léger retour de la clientèle étrangère

La France espère recevoir cet été 50 millions de visiteurs étrangers, a déclaré le secrétaire d'État chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne dans un entretien au Journal du dimanche.

   il y a 3 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Lille remporte le Trophée des champions face au PSG

Le champion en titre de la Ligue 1 l’a emporté à Tel-Aviv face au club parisien, grâce à un unique but inscrit juste avant la mi-temps.

   il y a 3 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Michaël Darmon quitte à son tour Europe 1

RADIO - Les départs s’enchaînent à Europe 1 ces dernières semaines. Après Nicolas Canteloup la semaine dernière, c’est au tour de Michaël Darmon de quitter la radio.Ce dimanche 1er août, le présentateur de l’émission politique Le Grand Rendez-vous d’Europe 1 diffusée le dimanche de 10h à 11h, a annoncé sur Twitter qu’il quittait Europe 1 “après trois belles et intenses années”.“Europe 1 a souhaité écouter le monde changer. Aujourd’hui, la radio veut qu’on l’écoute changer le monde”, a-t-il ajouté dans son message d’adieu.Je quitte @Europe1 après 3 belles et intenses années.@Europe1 a souhaité écouter le monde changer. Aujourd’hui la radio veut qu’on l’écoute changer le monde .A bientôt sous d’autres cieux— Michaël Darmon (@DarmonMichael) August 1, 2021Ce nouveau départ intervient alors que l’emprise de Vincent Bolloré sur Europe 1 ne cesse de s’accentuer et que le rapprochement avec CNews paraît de jour en jour un peu plus inéluctable, augurant une “droitisation” inédite de l’antenne à la rentrée.Depuis le mois de juin et la fin de la saison, la radio s’est notamment séparée, volontairement ou non, de Nicolas Canteloup -qui avait rebaptisé Europe 1 en “CNews Radio” dans sa dernière chronique-, Patrick Cohen, Matthieu Belliard, Betrand Chameroy, Pascale Clark, Émilie Mazoyer ou encore Anne Roumanoff.Certains d’entre eux vont être remplacés à la rentrée par des personnalités de CNews, à l’image de Dimitri Pavlenko, transfuge de Radio Classique et co-équipier d’Éric Zemmour dans Face à l’info sur CNews, qui sera aux commandes de la matinale. Sonia Mabrouk reprendra elle le dimanche Le Grand Rendez-vous d’Europe 1 de Michaël Darmon. Plusieurs émissions communes à CNews et Europe 1 sont aussi prévues à la grille.À voir également sur Le HuffPost: À Europe 1, les personnalités mobilisées en plein bras de fer avec BolloréLIRE AUSSI:Julie Leclerc, voix historique d'Europe 1, quitte à son tour l'antennePour le 14-Juillet, l'émission commune Europe1-CNews passe mal au sein de la radio

   il y a 4 heures:
Le Huffington Post

Féminicides: 102 femmes tuées en 2020, Darmanin annonce de nouvelles mesures

FÉMINICIDES - Plus d’une centaine de femmes (102) ont perdu la vie en 2020 sous les coups de leur conjoint ou ex conjoint, a annoncé ce dimanche 1er août le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.En février dernier, le ministère de la Justice avait annoncé que 90 femmes avaient été tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints en 2020. Un chiffre en très forte baisse par rapport aux 146 féminicides recensés par le gouvernement en 2019.Dans une interview au Parisien, le ministre a précisé que “le nombre d’interventions de police et de gendarmerie pour des violences intra-familiales reste très élevé : plus de 400 000, soit 45 interventions par heure”. Gérald Darmanin a également dévoilé un certain nombre de mesures pour lutter contre ces féminicides et les violences conjugales.Traitement prioritaire des plaintes, officier spécialisé...Il souhaite notamment le traitement prioritaire des plaintes pour violences conjugales. “L’objectif est que 100 % des constatations se transforment en plainte ou en signalement à la justice, tout en proscrivant définitivement les ‘mains courantes’, a déclaré le ministre de l’Intérieur. Il a également assuré qu’une “application sera créée à la rentrée” pour le signalement de ces violences.Autre annonce: un officier spécialisé dans ces violences sera bientôt mis en place dans chaque commissariat et chaque brigade de gendarmerie. Il “devra s’assurer du suivi des dossiers, et assurer la coordination avec les autres services publics et les collectivités”, a ajouté Gérald Darmanin, sans préciser la date de mise en oeuvre.Plus d’infos à suivreÀ voir également sur Le HuffPost: Le profil accablant de l’auteur du féminicide de Mérignac, 7 fois condamnéLIRE AUSSIUn dispositif d'accueil des victimes de violences conjugales à Orléans choque, Darmanin tente de rassurerDe nouvelles mesures pour mieux contrôler la détention d'armes à feu

Cellules souches, bioréacteurs et imprimantes 3D, à l’aube du steak éprouvette

« La viande de demain » (4/4). Cet été, « M Le magazine du Monde » raconte une révolution alimentaire. Dernier épisode dans des laboratoires, notamment en Israël, où sont cultivés des steaks de science-fiction, à partir de cellules animales. Avec en ligne de mire la promesse d’une viande obtenue sans sacrifier aucun être vivant.

   il y a 6 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

La romancière Delphine de Vigan et l’éditrice Karina Hocine, complices en écriture

« Amitiés professionnelles » (2/6). Depuis seize ans, Karina Hocine édite Delphine de Vigan, l’une des écrivaines les plus lues du moment. Cette collaboration au long cours s’épanouit aujourd’hui chez Gallimard, où, en 2019, l’autrice a évidemment suivi l’éditrice.

   il y a 8 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Saginaw Grant, acteur amérindien vu dans "Breaking Bad" ou "The Lone Ranger", est mort

DISPARITION - Triste nouvelle pour le monde du cinéma. L’acteur amérindien Saginaw Gran est décédé mercredi 28 juillet à l’âge de 85 ans. Selon un communiqué publié par son agent, Lani Carmichael, et transmis à AP, il s’est éteint “paisiblement dans son sommeil” et “de cause naturelle”.Comme l’a repéré BFMTV, son décès a également été officialisé sur sa page Facebook. “C’est avec le cœur lourd que nous vous annonçons qu’un guerrier est rentré chez lui (...) Saginaw Morgan Grant a parcouru le monde en parlant de ses traditions, de ses expériences, de sa sobriété et de sa foi en tant qu’Amérindien et chrétien”.Saginaw Grant était notamment connu pour avoir interprété le rôle de Jake dans “The World’s Fastest Indian” de Roger Donaldson ou du chef Big Bear dans “Lone Ranger” de Gore Verbinski.Il avait joué dans plusieurs séries télé telles que “My Name is Earl”, “Baywatch” ou “Miracles”. Plus récemment, il avait été aperçu dans “America, Horror Story”, “Shameless” ou encore “Breaking Bad”.Né le 20 juillet 1936 à Pawnee, dans l’Oklahoma, ce vétéran du Corps des marines des Etats-Unis s’était lancé tardivement dans une carrière d’acteur, dans les années 1980.À voir également sur Le HuffPost: L’acteur de la série Tarzan, Joe Lara, disparu dans un crash d’avionLIRE AUSSI"House of Gucci" dévoile sa première bande-annonce avec son casting 5 étoiles"Stillwater", avec Matt Damon et Camille Cottin, dézingué par celle qui a inspiré le film

Visite guidée de la planète mème

Une image, une courte vidéo, une réplique de film, un pas de danse voire un simple geste : il y a une infinité de genres de mèmes. Mais alors quel sont leurs points communs, qu’est-ce qui les définit ? Un tour d’horizon de ces contenus en ligne si particuliers issu du supplément Courrier ados.

   il y a 9 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

De joueur à codeur de “Minecraft” : quand les “moddeurs” font carrière

Le “modding”, c’est-à-dire l’ajout officieux de nouvelles fonctionnalités à un jeu vidéo, connaît un mouvement de structuration. Les créateurs tirent de plus en plus parti de cette activité, en particulier sur le jeu Minecraft.

   il y a 10 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Le dopage par ARN messager est-il possible ?

Laisser son propre corps produire des protéines dopantes, en voilà une idée pour des athlètes peu scrupuleux ! Mais l’Agence mondiale antidopage veille au grain, comme en témoigne son directeur exécutif, interrogé par le site suisse Heidi.news.

   il y a 11 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

La chaîne Sky News Australia suspendue de YouTube pour désinformation sur le Covid-19

Accusée d’avoir diffusé des vidéos niant l’existence du Covid-19 et véhiculant de fausses informations, la chaîne conservatrice Sky News Australia a été temporairement bloquée sur YouTube. Si la plateforme n’a pas précisé quelles vidéos sont mises en cause, la décision fait suite à une controverse autour des chroniques de l’éditorialiste Alan Jones.

   il y a 14 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde




· · ·