Actualités - Ma Revue de presse - Infos de Dernière minute
Actualités et plus Autres flux
https://www.capital.fr : flux d'articles
Dans le "Grand rendez-vous de l'immobilier" (Capital / Radio immo) Delphine Herman, chasseur immobilier, fondatrice de l’agence Homelyoo, répond à une auditrice qui se renseigne sur la réglementation du dispositif d'investissement locatif Pinel.


A découvrir aussi:

Mis à jour à 15:06:53.

Actualités -> Journaux

Régionales 2021 : « Les jeunes les plus critiques tendent à avoir une vision plus exigeante de la démocratie, qui ne doit pas se limiter au simple vote »

Déjà particulièrement élevée au niveau national (près de 67 %), l’abstention chez les plus jeunes crève le plafond (87 % chez les 18-24 ans). Laurent Lardeux, chargé de recherches à l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, répond à vos questions à partir de 16 heures.

Face à la Russie, l’Allemagne et les Etats-Unis vont faire “front commun”

Après un mandat Donald Trump difficile pour l'Allemagne, Berlin et Joe Biden veulent surmonter leur différend concernant le gazoduc Nord Stream 2 cet été mais aussi plus largement la Russie.

   il y a 1 heure:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Les salariés d'Europe 1 mettent un terme à la grève entamée il y a 5 jours

RADIOS - La grève s’arrête mais pas la mobilisation. Ce mercredi 23 juin, les salariés de la radio Europe 1 ont décidé de mettre un terme à leur mouvement de grève entamé il y a cinq jours sur fond de rapprochement avec CNews, la chaîne d’info du groupe Canal+, ont indiqué à l’AFP et au HuffPost des représentants du personnel.Pas question cependant de baisser les bras. “Nous n’avons pas obtenu de garantie sur la liberté éditoriale et certes la grève s’arrête mais cela ne signifie pas que la mobilisation s’arrête pour autant, a indiqué au HuffPost, Jean-Gabriel Bourgeois, président de la Société des rédacteurs d’Europe 1. Elle va se poursuivre, peut-être sous la forme d’un rassemblement public pour lequel une date et un lieu restent à définir”. La société des rédacteurs qui souhaite sensibiliser le public sur ce qu’il se passe au sein d’Europe 1 dit également réfléchir à alerter le CSA. Après 6 jours de grève, la rédaction #Europe1 a décidé de reprendre le travail. Nous avons obtenu de premières avancées importantes sur le management et la clause de conscience. Tout n'est pas réglé, nous restons vigilants.La grève s'arrête mais la mobilisation continue ✊💙 pic.twitter.com/Ab6rfY1udW— Clément Lesaffre (@ClementLesaffre) June 23, 2021La présidente de Lagardère News, qui détient Europe 1, Constance Benqué, s’est engagée à “ouvrir des discussions sur une ‘sorte de clause de conscience’ qui puisse permettre à ceux qui voudraient partir de le faire” avec des indemnités, comme le réclamaient les grévistes. Néanmoins dans le cas du journaliste mis à pied par les ressources humaine, la procédure n’est pas stoppée, indique Jean-Gabriel Bourgeois.“On a posé la question si la toile de Vincent Bolloré se tissait et la direction nous a répondu simplement : “oui”″, précise également le président de la SDJ au HuffPost.  Plus d’informations à venir... À voir également sur Le HuffPost: Les “sorties de route” de CNews bientôt sur Europe 1 ?LIRE AUSSIL'annonce d'une émission commune Europe1 - CNews en pleine grève amplifie les craintesSur Europe1, Philippe Vandel annule en direct son émission en raison de la grève

Au procès de "Valeurs actuelles", les députés insoumis en soutien à Danièle Obono

JUSTICE - “Contre un climat nauséabond et toxique”, plusieurs dizaines de personnes, dont des élus et députés LFI, se sont rassemblées ce mercredi 23 juin devant le palais de justice de Paris, en soutien à l’Insoumise Danièle Obono, partie civile au procès de Valeurs actuelles. L’hebdomadaire est poursuivi pour l’avoir dépeinte en esclave en août 2020.Applaudie à son arrivée sur le parvis du tribunal, et au milieu de drapeaux de La France insoumise, la députée Danièle Obono a évoqué un procès “important, pour moi personnellement, mais pour tous et toutes. On vit dans un contexte qui n’a fait que s’aggraver depuis août dernier”, après la publication d’un récit “qui m’humiliait et qui jouait de tous les ressorts, les fantasmes et l’imagerie raciste et xénophobe”, a-t-elle expliqué devant les militants et la presse.“Aussi le procès d’un certain air du temps”Valeurs actuelles est jugé après la publication fin août 2020 d’un récit dépeignant Danièle Obono en esclave, avec des dessins de la députée insoumise collier en fer au cou, que l’hebdomadaire ultra-conservateur présentait comme un exercice de “politique-fiction”.“Malgré l’expression unanime de condamnation du monde politique, ça a continué et on voit aujourd’hui que c’est un climat général nauséabond et toxique”, a ajouté l’élue insoumise, entourée notamment des députés Mathilde Panot, Adrien Quatennens, Éric Coquerel, Alexis Corbière, Bastien Lachaud, de la conseillère de Paris, Danielle Simonnet, ou encore du député européen Manuel Bompard.Pour Éric Coquerel, ce procès “est celui de Valeurs actuelles, mais” aussi “celui d’un certain air du temps” qui met en avant “le racisme et les idées d’extrême droite”. Le député insoumis veut une condamnation. “J’espère que ce procès va les étrangler”, explique-t-il au micro du HuffPost, ne croyant pas une miette des regrets exprimés par le journal.“Noire et insoumise”LFI a porté plainte contre Valeurs Actuelles, qui “continue à diffuser des messages de haine, puisqu’ils ont reçu récemment Papacito, ce youtubeur ami de Zemmour qui appelle au meurtre contre les électeurs de gauche”, a dénoncé Mathilde Panot. “Donc il faut les stopper, et nous porterons plainte contre Valeurs actuelles tant qu’il le faudra”, a-t-elle affirmé.La militante insoumise Raquel Garrido, qui en tant qu’avocate défend la députée insoumise, a estimé que “la seule raison pour laquelle ils ont ciblé Danièle Obono, c’est qu’elle est noire, et insoumise, et ces gens ne tolèrent pas qu’en France une personne noire arrive au pouvoir (et) prétende représenter le peuple souverain et la nation française”.Le directeur de publication du magazine, Erik Monjalous, doit comparaître pour “injure publique à caractère raciste”, tandis que le directeur de la rédaction, Geoffroy Lejeune, et le rédacteur de l’article seront jugés pour “complicité” de cette infraction.À voir également sur Le HuffPost: Manifestation de soutien à Danièle Obono, cible d’une caricature racisteLIRE AUSSI:Sleeping Giants, le collectif anti-haine visé par une plainte de "Valeurs Actuelles" et CNewsLa députée LFI Obono quitte un plateau télé après des accusations d'antisémitisme"Valeurs Actuelles" renvoyé en correctionnelle pour injure raciste contre Danièle Obono

cliques ici pour voir les 55 posts restants sur Actualités -> Journaux.

Actualités -> Sciences Mag

L'humanité n'est pas préparée à un réchauffement climatique de +2°C, s'inquiète le Giec

Début 2022, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) publiera un nouveau rapport très attendu. Un récapitulatif complet des impacts du changement climatique sur notre planète et sur les espèces qui y vivent. Son « brouillon » expose une situation critique.

cliques ici pour voir les 29 posts restants sur Actualités -> Sciences Mag.





· · ·