Journaux - Ma Revue de presse - Infos de Dernière minute
Actualités et plus Autres flux

Revue de presse: Journaux

Mis à jour à 06:02:44.

Londres brexitée et covidée, nouvelle adresse des super-riches

Pour les millionnaires du monde entier, Londres devient la capitale la plus prisée et détrône New York, selon Wealth Annual Report 2020 publié mercredi.

« Vous présentez une loi qui est tout à fait positive ! » : après Marine Le Pen, Eric Zemmour débat avec Gérald Darmanin

Le ministre de l’intérieur était l’invité, mercredi, de l’émission « Zemmour & Naulleau » sur Paris Première. L’occasion de trouver des points d’accord avec le polémiste.

Comment lutter contre le tabou des règles dans les campagnes chinoises

Dans les montagnes reculées et pauvres du Yunnan, une association pékinoise tente de remédier à la précarité menstruelle des collégiennes. Un fardeau auquel les fillettes ne sont pas préparées et dont elles ont honte. Un reportage rare.

   Derniere heure:
Courrier international - Actualités France et Monde

Covid-19 : Bercy resserre les contrôles autour du fonds de solidarité d’aides aux entreprises

Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a promis, mercredi, de traquer les éventuels fraudeurs aux aides d’Etat exceptionnelles débloquées depuis le début de la pandémie.

   Derniere heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Quel serait le visage de l’Assemblée nationale avec la proportionnelle intégrale ou partielle ?

Plusieurs responsables politiques appellent à élire les députés à la proportionnelle. Mais en fonction de son dosage, les résultats peuvent beaucoup varier dans l’Hémicycle.

   il y a 1 heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Le principal représentant en Allemagne de l’organisation Etat islamique condamné à dix ans et demi de prison

Ce prêcheur réfugié en Allemagne aurait contribué au départ d’une vingtaine de personnes, souvent très jeunes, ayant rejoint les rangs de l’organisation terroriste dans les années 2014-2016.

   il y a 2 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Onze hommes condamnés à six mois de prison avec sursis après les incidents du 30 janvier au centre d’entraînement de l’OM

Un autre prévenu a été condamné à trois mois de prison ferme et deux ont été relaxés, mercredi, par le tribunal correctionnel.

La NASA publie une photo panoramique impressionnante de Mars

La photo, constituée à partir de plusieurs clichés pris par Perseverance, montre la crête du cratère de Jezero qui, selon les scientifiques, contenait un lac il y a environ 3,5 milliards d’années.

   il y a 5 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Dans “Top Chef" 2021, ce dessert trompe-l'oeil d'Arnaud n'a pas plu

TÉLÉVISION - “C’est le dernier endroit où l’on irait manger, donc il faut le faire”. Sur le premier point, Arnaud n’avait pas tort dans l’épisode de “Top Chef” diffusé sur M6 ce mercredi 24 février. Mais pour le jury, il aurait bien fait de s’abstenir. Pour sa création en trompe-l’oeil qui devait donner l’impression d’un plat absolument pas comestible, le candidat a en effet opté pour “la cuvette des chiottes”. Avec “un caca, un rouleau de papier toilette”.Le dessert aurait pourtant pu être ragoûtant: mousse au chocolat Espelette et nougatine de cacahuètes avec des feuilles de lait, comme vous pouvez le voir ci-dessous. "Moi je fais la cuvette des chiottes" 😳😂Arnaud fait un pari très osé pour son trompe l’œil. Est-il allé trop loin ? #TopChefpic.twitter.com/fnnG68fUx9— M6 (@M6) February 24, 2021Le visuel a cependant été trop “culotté” pour certains chefs. Le cuisinier qui jugeait cette épreuve a immédiatement éliminé cette assiette sans la goûter: “C’était trop évident et trop osé”. On ne peut pas dire que le pari n’était pourtant pas relevé.À voir également sur Le HuffPost: Pourquoi Hélène Darroze a du mal avec le terme de “brigade” dans “Top Chef”LIRE AUSSILe chef Guillaume Gomez va quitter l'ElyséeAdrien Cachot a hanté le début de la nouvelle saison de "Top Chef"

Tentatives de pourparlers internationaux dans une Birmanie marquée par des manifestations quotidiennes

Plus tôt mercredi, des centaines de manifestants se sont rassemblés pour le deuxième jour de suite devant l’ambassade d’Indonésie, mécontents que ce pays voisin discute avec la junte.

   il y a 6 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Côtes-d’Armor : les permis de construire bloqués dans 18 communes

La faute à la vétusté du réseau d’assainissement collectif. Un véritable casse-tête alors que la Bretagne pourrait gagner 400.000 habitants d’ici 2040.

   il y a 8 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Philippe Raymond, généraliste disant guérir l'autisme, radié de l'Ordre des médecins

JUSTICE - Un médecin de l’Ain, membre d’un collectif qui affirme pouvoir guérir l’autisme à l’aide de médicaments anti-infectieux, a été radié par l’Ordre régional des médecins pour “fautes déontologiques” et a fait appel de cette décision.Le Dr Philippe Raymond, médecin généraliste à Bourg-en-Bresse (Ain), s’est vu infliger “la sanction de la radiation du tableau de l’ordre des médecins”, selon le texte de la décision, datée du 8 décembre et transmise ce mercredi 24 février par la Chambre disciplinaire de première instance (CDPI) de l’Ordre des médecins de la région Auvergne-Rhône-Alpes.“Le Dr Raymond a interjeté appel de cette décision qui n’est donc ni définitive ni exécutoire”, a précisé la CDPI. Ce praticien est un membre fondateur de Chronimed, collectif de médecins créé notamment par le controversé Pr Luc Montagnier, pour “recherche(r) les causes infectieuses cachées dans les pathologies chroniques”.Ce collectif défend notamment un protocole de soin de l’autisme et de la maladie de Lyme par des médicaments antibiotiques, antifongiques et antiparasitaires, dont l’efficacité n’a pas été validée scientifiquement.“Contraire à ses obligations déontologiques”La CDPI avait été saisie en avril 2019 par le Conseil national de l’ordre des médecins, qui estimait que “la prise en charge par ce médecin de patients autistes, qui ne correspond pas aux données acquises de la science, est contraire à ses obligations déontologiques”L’instance disciplinaire donne raison au Conseil national de l’ordre: “le Dr Raymond a méconnu les dispositions (...) du code de la santé publique” qui stipulent notamment que les soins délivrés par un médecin doivent être “fondés sur les données acquises de la science” et que, dans son expression publique, “il doit ne faire état que de données confirmées, faire preuve de prudence et avoir le souci des répercussions de ses propos auprès du public”.Une décision qualifiée sur Twitter de “première victoire pour SOS Autisme France” par la présidente de cette association, Olivia Cattan, qui a publié en septembre un livre dénonçant ces pratiques et alerté l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). L’Agence avait à son tour saisi le procureur de la République pour lui signaler le cas de plusieurs médecins.“C’est avec stupéfaction et désolation, que nous avons appris ce jour la sanction de radiation, infligée au Dr Philippe Raymond”, a en revanche réagi dans un communiqué l’association France Lyme, défendant un médecin “dévoué et engagé”, “sous le coup d’aucune plainte à charge de patients”, qui avait fait partie du groupe de travail sur la maladie de Lyme à la Haute autorité de Santé (HAS) en 2018.À voir également sur Le HuffPost: L’Italie émet une pièce de 2€ en hommage aux soignantsLIRE AUSSIHélène de Fougerolles se confie sur l'autisme de sa fille"La maltraitance entre soignants existe, j'en ai été victime"

Chômage: l'Unédic prévoit 230.000 nouvelles destructions d'emplois en 2021

CHÔMAGE - Des comptes dans le rouge et encore des emplois détruits: l’Unédic, qui gère le régime d’assurance-chômage, anticipe la destruction de 230.000 emplois et prévoit un déficit de 10 milliards d’euros en 2021 sous l’effet de la fin des aides publiques et d’une “conjoncture encore fragile”.En 2021, l’Unédic “fait l’hypothèse que les mesures de maintien de l’emploi devraient s’estomper dans le courant de l’année. La fin des aides et une conjoncture encore fragile entraîneraient la destruction de 230.000 emplois” cette année, après la destruction de 360.500 emplois dans le privé en 2020 (chiffres Insee). Le nombre de chômeurs indemnisés serait ainsi “d’environ 2,95 millions de personnes fin 2021″, poursuit l’organisme. En 2022 en revanche, le nombre de demandeurs d’emploi indemnisés “diminuerait de 125.000 grâce aux 210.000 créations d’emploi attendues, ce qui porterait le nombre de chômeurs indemnisés à environ 2,8 millions de personnes fin 2022. Le niveau de l’emploi reviendrait à son niveau de 2020 (19,4 millions)”, ajoute l’Unédic.L’activité partielle pèse lourd sur le déficit L’organisme paritaire, qui présentait ses prévisions financières pour le régime d’assurance chômage à l’horizon 2022, a également indiqué mercredi que le déficit du régime atteindrait 6,4 milliards d’euros cette année-là. Cela porterait la dette à 70,6 milliards d’euros fin 2022, après 64,2 milliards fin 2021 et 54,2 milliards fin 2020.Pour 2020, le déficit est de 17,4 milliards, l’Unédic soulignant que “ce ne sont pas les dépenses d’allocation chômage qui ont le plus pesé” mais que “plus de la moitié est imputable au financement de l’activité partielle” (55%). Celle-ci est prise en charge aux deux tiers par l’État, un tiers par l’Unédic. Au plus fort de la crise au printemps, près de 9 millions de salariés ont été concernés. Ils étaient encore 2,1 millions en janvier, selon la Dares.Au cours d’un point presse en visioconférence, Éric Le Jaouen, président de l’Unédic, a souligné le contexte “compliqué en termes de prévisions”, en raison des incertitudes qui pèsent sur l’économie et des politiques de soutien “dont on ne sait pas quand elles s’arrêteront”. Plusieurs milliards d’économie avec la nouvelle règlementationÀ cela s’ajoute la réunion mardi prochain entre la ministre du Travail, Elisabeth Borne, et les partenaires sociaux, au cours de laquelle sera “exposée la nouvelle réglementation d’assurance-chômage”, a-t-il relevé.Les responsables des principales organisations syndicales et patronales sont conviés pour échanger sur “les points de sortie” de la concertation engagée à l’automne sur la réforme controversée de l’assurance chômage.Les prévisions de l’organisme se basent sur les règles de l’assurance-chômage actuellement en vigueur “car nous ne connaissons pas les modifications qui auront lieu” dans le cadre de la réforme, a renchéri le directeur général de l’Unédic Christophe Valentie. L’organisme a néanmoins calculé que si la réforme se faisait comme prévu initialement, elle engendrerait une économie d’un milliard en 2021 et 2,6 milliards en 2022. Le gouvernement entend toutefois l’“adapter” à la crise.L’impact lié à la crise estimé à 39 milliards d’eurosL’Unédic n’anticipe pas non plus le taux de vaccination ou un éventuel troisième confinement, “donc le niveau d’incertitude est élevé”, a insisté Christophe Valentie, soulignant que l’assurance-chômage était “fortement sensible à la conjoncture économique”.En février 2020, avant l’explosion de la crise sanitaire, l’Unédic prévoyait, après un déficit de 0,9 milliard en 2020, un solde financier excédentaire de 2,3 milliards d’euros en 2021, puis de 4,2 milliards en 2022. “La crise Covid a amené la courbe dans l’autre sens” et “logiquement la dette augmente”, a souligné Christophe Valentie. In fine, l’Unédic estime l’impact lié à la crise économique entre 2020 et 2022 sur ses finances à “près de 39 milliards d’euros”. Dans un communiqué, la CGT a réagi à ces prévisions en fustigeant à nouveau la réforme de l’assurance-chômage. “Le chômage explose et la seule action du gouvernement est de prioriser la baisse des allocations”, a-t-elle dénoncé, rappelant que les cinq principaux syndicats avaient réaffirmé d’une même voix cette semaine leur opposition à la réforme. À voir également sur Le HuffPost: Pour ces conseillers Pôle emploi, le meurtre de leur collègue n’arrive pas par hasard

Pour Amnesty International, Alexeï Navalny n’est plus un «prisonnier de conscience»

L’organisation de défense des droits humains a décidé de retirer au dissident russe Alexeï Navalny ce statut, invoquant ses déclarations nationalistes et racistes des années 2000.

Sony révèle son casque de réalité virtuelle pour PS5

Celui que l'on surnomme le PSVR 2 ne devrait pas être commercialisé avant 2022 et proposera plusieurs améliorations par rapport à son prédécesseur.

   il y a 10 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Etats-Unis : l'efficacité du vaccin de Johnson & Johnson confirmée, autorisation imminente ?

Les autorités américaines ont fait état, mercredi 24 février, de l'efficacité du vaccin développé par l'entreprise pharmaceutique. L'autorisation du produit outre-Atlantique pourrait intervenir d'ici quelques jours.

   il y a 10 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Passeport vaccinal : plusieurs pays européens le programment pour l’été prochain

La Grèce, le Danemark, l’Italie et l’Espagne sont prêts à lancer leurs passeports vaccinaux dès que possible. L’OMS, de son côté, appelle à la prudence.

   il y a 11 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Vendée Globe: «l’impression d’être partie hier et d’avoir toujours été sur l’océan à naviguer»

Engagée sur le tour du monde en solitaire, Alexia Barrier tient son carnet de bord pour «Libération». Après plus de 107 jours de course, la quille dans les sargasses au large des Açores, elle approche du but. Et pense déjà au prochain Vendée Globe.

En Jordanie, on fume beaucoup pour oublier les soucis

La Jordanie est le pays qui compte le plus de fumeurs, en proportion de sa population. Une addiction à vocation cathartique qui pèse lourd sur les faibles revenus. Témoignages.

   il y a 12 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Dans le nord du Nigeria, une dizaine d’enfants tués dans une attaque attribuée à Boko Haram

Cela faisait plusieurs années que Maiduguri, dans le nord du Nigeria, n’avait été le théâtre d’une pareille attaque. Mardi 23 février, 10 civils ont été tués dans l’État de Borno, dont 9 jeunes garçons qui jouaient au football, par des tirs d’obus. Les autorités locales tiennent pour responsables le groupe islamiste Boko Haram.

   il y a 12 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

En Vendée, une start-up transforme les coquilles d'huîtres en porcelaine

La majorité des coquilles d'huîtres terminent à la poubelle. Une start-up vendéenne a trouvé un moyen de les recycler en fabriquant... de la porcelaine. #IlsOntLaSolution

À Hollywood, les petites filles stars sous le feu des projectiles

Le parcours dramatique de Britney Spears n’est pas un cas isolé, témoigne l’ancienne actrice Mara Wilson, qui dénonce, dans le New York Times, l’instrumentalisation des fillettes stars à Hollywood.

   il y a 13 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

L’Algérie ferme brusquement sa frontière avec la Tunisie

Les autorités algériennes ont décidé le 23 février de fermer la frontière avec le voisin tunisien, et de suspendre les autorisations spéciales de passage terrestre. Certaines sources affirment qu’il s’agit d’une mesure préventive pour se prémunir de l’éventuelle apparition d’une nouvelle souche du coronavirus en Tunisie.

   il y a 14 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Islamo-gauchisme : entre opportunisme politique et débat scientifique. Avec Alain Policar et Sylvain Bourmeau.

durée : 02:00:23 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

Birmanie : la résistance civile face à l’armée. Avec Sophie Boisseau du Rocher et François Robinne.

durée : 01:59:30 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

Dette : de la question économique au débat politique. Avec Laurence Scialom et Natacha Valla.

durée : 02:00:38 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

Démission de Frédéric Mion avec Ariane Chemin / Cinéma : l’espoir, hors-champ. Avec Thierry Frémaux

durée : 02:00:13 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

Arsène Lupin : le casse du siècle avec Louis Leterrier et Pierre-Antoine Dumarquez

durée : 01:59:41 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

Covid-19 : Dunkerque et son agglomération, où « un habitant sur cent tombe malade chaque semaine », confinées le week-end

Près de 250 000 personnes seront concernées par la mesure qui entre en vigueur vendredi soir. La situation sanitaire « se dégrade » ailleurs en France, selon le gouvernement, ce qui « impose des mesures fortes ». Jean Castex prendra la parole, jeudi.

   il y a 16 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

VIDEO. La langue bretonne, une langue en voie de disparition ?

Sur les 7000 langues parlées sur notre planète, 50 % pourraient cesser d'exister d'ici la fin du siècle selon le CNRS. Parmi elles, la langue bretonne.

La recherche française n’est pas un petit village gaulois

Il est heureux que le monde de la recherche et de l’enseignement supérieur ne soit pas un univers de conformisme béat, car il vit des confrontations intellectuelles. Vouloir y mettre bon ordre, c’est étouffer cette vie-là.

En Alsace, cette entreprise labellisée 100% numérique a complétement banni le papier

Bannir le papier, voici le challenge relevé avec succès à Ostwald par l'usine Viwametal, spécialisée dans la transformation de métal. L'entreprise a a décroché un label. Pour ses salariés, les avantages du tout digital sont multiples. #IlsOntLaSolution

Lassitude en hausse, méfiance à l'égard des vaccins... Ce qu'il faut retenir du baromètre annuel de la confiance politique

L'état d'esprit des Français, étudié chaque année par le Cevipof, s'est dégradé l'an dernier. La méfiance à l'égard des vaccins contre le Covid-19 reste vive. Et la politique inspire méfiance et dégoût.

"13h15 le dimanche". Le feuilleton des Français > Saison 8 / Episode 7

Pour sa série documentaire "Le feuilleton des Français" (saison 2020-2021), le magazine "13h15 le dimanche" a plongé dans la baie de Cancale avec Tomy, accompagné une infirmière prenant soin des étudiants, suivi le boucher ambulant de 88 ans et gardé les chèvres avec Aurélie et Julien...

Boeing 737 MAX : un rapport pointe les "limites" de la supervision de la FAA

Après les deux incidents qui ont fait 346 morts fin 2018 et début 2019, l'inspecteur général du département du Transport pointe des faiblesses dans le processus de certification du 737 MAX.

   Derniere heure:
https://www.capital.fr : flux d'articles

L’horoscope de Rob Brezsny pour la semaine du 25 février au 3 mars

Chaque semaine, Courrier international vous propose l’horoscope poétique de Rob Brezsny, un des astrologues les plus atypiques de la planète. Poisson est le signe de la semaine.

   Derniere heure:
Courrier international - Actualités France et Monde

Le Ghana reçoit ses premiers vaccins

Le pays d’Afrique de l’Ouest est le premier à recevoir des vaccins dans le cadre du programme Covax, censé combler le fossé entre nations riches et nations pauvres dans la distribution des doses.

   Derniere heure:
Courrier international - Actualités France et Monde

Avec la fermeture de Gibert Jeune, c’est un peu du Quartier latin de Paris qui s’éteint

L’enseigne, emblème de la rive gauche depuis 135 ans, ferme ses quatre boutiques de la place Saint-Michel fin mars. C’est une longue page d’histoire qui se tournera tristement.

   Derniere heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Un second Français détenu en Iran depuis neuf mois

Le jeune touriste, qui s’appelle Benjamin, est incarcéré dans la prison de Vakilabad, à Machhad, depuis mai 2020, selon son avocat Saïd Dehghan.

   il y a 1 heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Cette photo de Mars en haute qualité par Perseverance est spectaculaire

ESPACE - La Nasa a publié ce mercredi 24 février une spectaculaire photo panoramique de Mars prise par Perseverance sur la zone où le rover a atterri la semaine dernière.La photo, reconstituée à partir de plusieurs clichés pris par le véhicule, montre la crête du cratère de Jezero, qui a contenu selon les scientifiques un profond lac dans lequel se jetait une rivière il y a environ 3,5 milliards d’années. Le rover a réalisé 142 clichés à 360 degrés avec les appareils haute définition installés sur son mât.Vous pouvez cliquer ICI pour être redirigé vers l’image dans sa plus haute qualité et y zoomer comme bon vous semble. “Nous sommes installés sur un très bon site, d’où on peut voir des caractéristiques très similaires à celles trouvées par Spirit, Opportunity et Curiosity (trois rovers ayant précédé Perseverance sur la planète rouge) sur leur zone d’atterrissage”, s’est réjoui Jim Bell, de l’Université de l’Arizona.L’agence spatiale américaine a comme but explicite de trouver des traces de vie ancienne sur la planète rouge, en collectant pendant au moins deux ans jusqu’à une trentaine d’échantillons de roche.Les caméras de Perseverance aideront les scientifiques a déterminer l’histoire géologique et les conditions atmosphériques du cratère, et identifier les rochers et les sédiments qui seront prélevés avant d’être transportés sur Terre lors d’une future mission, prévue dans les années 2030.La Nasa avait déjà diffusé lundi deux documents exceptionnels capturés par son rover, une spectaculaire vidéo de son atterrissage enregistrée sous tous les angles, et le son d’une bourrasque de vent martien, premier audio enregistré sur la planète rouge par un micro.À voir également sur Le HuffPost: Il y avait un message caché sur le rover et c’est un Français qui l’a décodéLIRE AUSSILe rover Perseverance et ses outils résumés en 2 minutesLa première photo de Perseverance sur Mars vaut le détour(nement)

Le Venezuela donne soixante-douze heures à l’ambassadrice de l’Union européenne pour quitter le pays

Cette décision survient quarante-huit heures après que l’UE a sanctionné 19 hauts fonctionnaires du régime de Nicolas Maduro pour leur rôle dans des actes portant atteinte à l’Etat de droit au Venezuela.

   il y a 4 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Mobile : la suppression du roaming au sein de l’Union européenne prolongée de 10 ans ?

La mesure, en vigueur depuis 2017, permet de téléphoner depuis n’importe quel pays de l’UE sans surcoût.

   il y a 6 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

“Top Chef 2021”: Mathieu Vande Velde réagit à son élimination

TÉLÉVISION - Il était le seul Belge de la compétition. Après avoir intégré les cuisines de “Top Chef 2021” dans la brigade bleue de Philippe Etchebest, Mathieu Vande Velde a quitté le concours lors de l’épisode 3 du mercredi 24 février sur M6.À tout juste 22 ans, Mathieu Vande Velde a fait ses classes dans des restaurants étoilés. Avant de devenir sous-chef du restaurant La Paix à Bruxelles, il a travaillé pendant 2 ans dans un autre établissement de la capitale belge, Comme Chez Soi. L’un des benjamins du concours s’est fait remarquer avec une technique culinaire développée avec son actuel chef, David Martin. “L’idée est d’essayer d’utiliser le plus de sels naturels possible pour éviter les sels industriels utilisés en cuisine”, explique-t-il au HuffPost. Une démarche qui a rapidement séduit les jurés de “Top Chef”, et qu’il compte développer. “Je suis sur différents projets où justement, on essaye d’exploiter cette thématique pour donner différentes recettes aux gens sans ajouter de sel ou de sucre”, poursuit-il.Après son élimination, il a accepté de répondre à quelques questions posées par Le HuffPost:Quelles ont été vos motivations pour participer à “Top Chef”?J’avais démissionné de mon poste au restaurant La Paix à Bruxelles, pour venir en France chez le chef 3 étoiles Arnaud Donckele. Avec la Covid, l’offre est tombée à l’eau et je me suis retrouvé sans travail. La production m’a contacté par mail et j’ai décidé de me lancer dans “Top Chef”. Il faut savoir que la production téléphone à des chefs étoilés belges et leur demande qui serait intéressé dans leur brigade. Je pense que plusieurs d’entre eux avaient cité mon nom, car j’avais déjà reçu des mails les autres années. Cette année, j’avais envie d’y participer. Au début, c’était pour “rigoler”et au fur et à mesure que je passais les phases de casting, j’ai pris le concours au sérieux.Chaque année, des candidats belges intègrent les cuisines du concours. Pour cette 12e saison, vous étiez le seul. Avez-vous contacté ces anciens participants pour leur demander des conseils?Je connais très bien Mallory (“Top Chef 2020”), Jean-Philippe Watteyne (“Top Chef 2013”) ou encore Julien Lapraille (“Top Chef 2014”). Top Chef est une petite famille. Il faut savoir qu’il y a une clause de confidentialité quand on passe les castings. À partir du moment où j’ai eu cette clause, je ne me voyais pas contacter les anciens candidats pour leur en parler. Donc j’ai vraiment vécu mon expérience par moi-même. Par contre, dès que je suis sorti et que la médiatisation a commencé, on a échangé sur mon aventure.Que vous a apporté “Top Chef”?Humainement parlant, ça a été hyper enrichissant. J’attendais énormément la première épreuve pour comparer mon univers culinaire avec d’autres chefs, et avoir le retour de chefs étoilés. Ça m’a appris à avoir un avis sur qui je suis. Aujourd’hui, je suis sous-chef dans un restaurant, et la cuisine que viennent manger les clients est celle de mon chef, pas la mienne. J’avais donc besoin d’avoir cette mise en avant et cette “mise en danger”. Je voulais que les gens me critiquent moi. Quand je vois les retours que ce soit ceux des coachs lors de la compétition ou aujourd’hui ceux du public, ça me donne un peu plus d’assurance.“C’est un moment qui restera gravé à tout jamais dans ma mémoire”Vous avez démarré le concours sur les chapeaux de roue avec 4 verts obtenus pour votre premier plat. Qu’avez-vous ressenti à ce moment-là? C’est l’un de mes très bons souvenirs de la compétition. Ça ne s’est pas vu à la diffusion, mais je voyais tous les autres candidats avoir leurs feux avant moi. Adrien Zedda par exemple, qui est chef dans le meilleur restaurant végétarien du monde, et qui a eu 3 rouges et 1 orange. Je me suis demandé ce que j’allais recevoir, moi qui n’ai que 22 ans et qui suis sous-chef. Quand j’ai reçu les 4 verts, j’ai eu l’impression que 2 bras supplémentaires m’avaient poussé, et j’ai enchaîné les préparations culinaires de manière à pouvoir les satisfaire. C’est un moment qui restera gravé à tout jamais dans ma mémoire.On voit que cette année, vous étiez tous très proches. Avez-vous une anecdote de tournage à partager?On était au courant que c’était l’anniversaire de Mohamed et qu’il allait peut-être partir en dernière chance. Alors on a demandé à la production d’aller nous chercher un petit gâteau. Ça a été une parenthèse dans la compétition. On était tous super contents de lui chanter “Joyeux Anniversaire” avec cette tarte au citron meringuée qui ne ressemblait pas à grand-chose, et la production a fait venir sa cheffe Hélène Darroze. Ça montre qu’avant d’être un concours et une émission télévisée, “Top Chef” est une aventure humaine où on prend quand même le temps d’avoir des petites attentions les uns envers les autres.Vous étiez tous confinés dans le même hôtel. Comment se sont passées ces semaines de cohabitation?Je pense que c’est une situation qu’aucun autre candidat n’a vécue dans les saisons précédentes. En trois semaines de cohabitation, on a créé des liens très forts, vu qu’on était ensemble 24h/24. Pour quelqu’un de 22 ans comme moi, c’est hyper enrichissant de rencontrer des parcours de vie différents. Je pense à Arnaud qui a 33 ans ou encore Matthias qui a 28 ans est déjà chef de son restaurant. Ça m’a permis de me comparer à eux et de me projeter. Aujourd’hui, on est tous en contact dans un groupe WhatsApp, à s’envoyer des messages tous les jours. Même avec Arnaud, contre qui j’ai fait cette dernière chance (rires).Justement, revenons sur votre dernière chance face à Arnaud. Qu’est qui vous a manqué? Même si je participe à la compétition, je ne peux pas court-circuiter le cycle de la vie. Arnaud c’est quelqu’un qui a 11 ans de plus que moi. Il a toujours ce petit truc en plus, dû à l’expérience, à la maturité, etc. Je pense que j’ai donné le meilleur de moi-même et quand on donne tout, mais qu’on tombe face à quelqu’un de meilleur, il ne faut pas avoir de regrets. Vous quittez donc les cuisines du concours. Quels sont vos projets futurs?Je tourne actuellement une émission qui s’appelle “À la sauce belge”, avec Sophie Pendeville, que je n’aurais jamais rencontrée si je n’avais pas participé. Le lancement de l’émission s’est fait juste après la diffusion de l’épisode en Belgique et ça a super bien marché. Ça me prend pas mal de temps. Après il y a des partenariats qui se mettent en place. Travailler avec des gens, faire de belles rencontres; c’est vraiment l’aventure humaine de “Top Chef” qui continue dans la vie réelle. Un petit pronostic pour la finale?Je dirais Philippe Etchebest contre Paul Pairet. Il est temps de mettre les coachs aux fourneaux (rires). Tous les candidats sont mes potes, donc je pourrais dire une finale à 11, mais impossible de choisir.À voir également sur Le HuffPost: Pourquoi Hélène Darroze a du mal avec le terme de “brigade” dans “Top Chef”LIRE AUSSILe candidat éliminé de "Top Chef" réagit: "La production m'appelait tous les ans"La "guerre des restos" se fera en click and collect dans la prochaine saison de "Top Chef"

Mort de Joseph Ponthus, l'auteur de “À la ligne" avait 42 ans

DÉCÈS - L’écrivain Joseph Ponthus, révélé par son roman “À la ligne - Feuillets d’usine”, récit tiré de son expérience d’ouvrier intérimaire dans l’industrie agroalimentaire en Bretagne, est décédé à l’âge de 42 ans, ont annoncé ce mercredi 24 février Les éditions de la Table ronde.Il est mort des suites d’un cancer, a précisé la maison d’édition sur son compte Twitter. Il laisse derrière lui un roman publié en 2019 qui l’avait révélé au grand public. “À la ligne - Feuillets d’usine”, récit puissant, avait reçu deux prix littéraires: le Grand prix RTL-Lire et le Prix Eugène-Dabit du roman populiste.C'est avec une immense douleur que nous avons appris la mort la nuit dernière de Joseph Ponthus, à l'âge de 42 ans, à l'issue d'un combat acharné contre le cancer.Nos pensées vont à son épouse Krystel et à sa mère, dont nous partageons la peine. pic.twitter.com/trb8wgvJN2— LA TABLE RONDE (@edTableRonde) February 24, 2021 Texte sans ponctuation qui se lit comme un chant ou un poème enragé sur la condition ouvrière, sur ce que subissent les hommes et les bêtes, “À la ligne” est un livre qui fait entendre la voix de ceux qui en sont le plus souvent privés.Originaire de Reims, Joseph Ponthus était arrivé en Bretagne pour y suivre sa compagne après des études supérieures dans sa ville natale et une vie d’éducateur spécialisé en région parisienne.Faute d’emploi à hauteur de ses diplômes, l’usine s’était imposée à lui “en attendant un vrai travail”. Ouvrier intérimaire, corvéable à merci concernant ses horaires, il trimera d’abord dans une usine de transformation de poissons et crevettes puis dans un abattoir.À voir également sur Le HuffPost: Les 3 conseils de Nesrine Slaoui pour ne plus se sentir “Illégitimes”LIRE AUSSIÉmotion et hommages après le suicide de l'ancien chef étoilé Marcel KeffL'ancien champion de moto Fausto Gresini est mort du Covid-19

   il y a 7 heures:
Le Huffington Post

Fibre optique : des particuliers en colère contre la qualité des installations

D’ici 2022, 80% des Français devraient avoir une connexion Internet via la fibre. Si son déploiement s’accélère, les problèmes rencontrés par les utilisateurs se multiplient.

   il y a 8 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Des radars autonomes prêts à vous flasher dans les virages

Ces installations se multiplient sur les routes de l’Hexagone depuis plusieurs semaines.

   il y a 9 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

En Iran, un Français détenu sans explication depuis mai 2020

IRAN - Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé ce mercredi 24 février la détention d’un Français en Iran, arrêté en mai 2020 et détenu depuis sans explication selon l’hebdomadaire français Le Point, un nouveau sujet de tension en perspective entre Paris et Téhéran.“Les services du ministère, à Téhéran comme à Paris, suivent avec attention la situation de notre compatriote”, a déclaré le Quai d’Orsay, alors qu’une chercheuse à la double nationalité française et iranienne, Fariba Adelkhah, est déjà retenue en Iran depuis juin 2019.“Il bénéficie de la protection consulaire prévue par la Convention de Vienne du 24 avril 1963”, a ajouté le ministère. Cette procédure permet de vérifier les conditions de détention, l’état de santé et l’accès à un avocat pour tout ressortissant français détenu à l’étranger.“A ce titre, et malgré la situation sanitaire, des visites consulaires lui ont été rendues et des contacts réguliers sont maintenus avec lui par notre ambassade à Téhéran et avec sa famille par nos services à Paris”, a poursuivi le ministère, sans plus de précisions sur les circonstances de son arrestation et de sa détention.Un Français “dans le désert en manipulant un drone”Selon Le Point, ce ressortissant français, un touriste âgé de 35 ans, a été appréhendé par les forces de sécurité iraniennes dans une zone désertique située à la frontière entre l’Iran et le Turkménistan.Il se trouvait en Iran pour effectuer le tour du pays en van et est depuis détenu dans la prison Vakilabad de Machhad, dans le nord-est du pays, précise l’hebdomadaire. Le quotidien français Le Figaro avait déjà fait état jeudi, sans autres précisions, de l’arrestation d’un Français “dans le désert en manipulant un drone”.“Ce jeune touriste, détenu illégalement depuis environ neuf mois, fait face à des accusations contradictoires et fausses”, affirme l’avocat Saïd Dehghan, qui a aussi défendu Fariba Adelkhah, sur son compte Twitter.“Les autorités n’ont pas fourni le moindre dossier ni la moindre explication sur sa détention”, ajoute un proche cité par Le Point.  “Il est en bonne santé et a pu s’entretenir à trois reprises avec sa famille au téléphone”, relate également ce proche. Multiplication des arrestations pour espionnageSpécialiste du chiisme et de l’Iran post-révolutionnaire à Sciences Po Paris, Fariba Adelkhah a pour sa part été arrêtée le 5 juin 2019 à Téhéran. Elle a été condamnée en mai 2020 à cinq ans de prison pour “collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale” et “propagande contre le système” politique de la République islamique, des accusations qu’elle a toujours rejetées.La chercheuse a quitté le 3 octobre la prison d’Evine et est assignée depuis à résidence à Téhéran, sous contrôle d’un bracelet électronique, avec interdiction de se déplacer au-delà d’un périmètre de 300 mètres autour de son domicile, selon son comité de soutien.Les arrestations d’étrangers en Iran, notamment de binationaux, souvent accusés d’espionnage, se sont multipliées depuis le retrait unilatéral en 2018 des États-Unis de l’accord international sur le nucléaire iranien et le rétablissement de dures sanctions américaines contre Téhéran.Au cours des derniers mois, l’Iran a procédé à plusieurs échanges de prisonniers avec des pays détenant des ressortissants iraniens condamnés, en attente de procès, ou menacés d’extradition vers les États-Unis.À voir également sur Le HuffPost: Drapeau américain brûlé, “ministre incompétent”, nouvelle protestation à TéhéranLIRE AUSSIL'Iran accuse Trump et États-Unis de chercher à provoquer une guerre50 journalistes ont été tués en 2020, la plupart dans des pays en paix

   il y a 9 heures:
Le Huffington Post

Korian : bénéfice net divisé par deux en 2020

Le leader européen des maisons de retraite a subi un recul marqué de son résultat net pour 2020, à environ 65 millions d'euros. Si bénéfice net a chuté de plus de 50%, l'activité du groupe a pour sa part augmenté à 3,87 milliards d'euros.

   il y a 10 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Voici les compagnies aériennes qui remboursent le mieux

Le remboursement des vols annulés est désormais un critère de choix pour établir le palmarès des meilleurs transporteurs aériens.

   il y a 10 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

En Ile-de-France, le trafic RER perturbé après l'agression d'un cheminot

TRANSPORTS - Le trafic était “fortement perturbé” sur plusieurs lignes de RER de la région parisienne ce mercredi 24 février, en raison d’un mouvement social consécutif ”à l’agression d’un conducteur sur le RER A”, a appris l’AFP auprès de la SNCF.“Le RER A est interrompu jusqu’à la fin du service entre Nanterre Préfecture et Cergy-le-Haut et entre Nanterre Préfecture et Poissy. La ligne L et la ligne J sont fortement perturbées jusqu’à la fin de service”, a affirmé cette source mercredi soir.❌ Le trafic est interrompu entre Cergy–Le Haut • Poissy et Nanterre-Préfecture en raison de l'agression d'un conducteur à Cergy–Le Haut, jusqu'à fin de service. #RERA— RER A (@RER_A) February 24, 2021Selon un communiqué de SUD-Rail, un conducteur a été agressé mardi soir “après avoir rappelé à un voyageur que le port du masque était obligatoire”. “Cela se déroulant au départ de la gare de Cergy-le-Haut, l’individu est venu par la suite au niveau de la cabine de conduite pour insulter, menacer et cracher au visage de notre collègue”, a précisé le syndicat.“Le climat anxiogène actuel dans le pays et la déshumanisation des trains et des gares amènent nombre de cheminots, des gares et agents de conduite sur l’Ile-de-France à être seuls, à certaines heures, face à l’usager mécontent ou à l’individu violent qui veut se faire de ‘l’institutionnel’”, s’alarme SUD.La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse a réclamé pour sa part le retour des “350 policiers et des brigades de gendarmeries mobiles qui ont été retirées” du réseau. Elle a précise qu’Île-de-France Mobilité a financé le déploiement de 1000 agents de plus et la vidéoprotection, “mais ça ne suffit pas”. Agression d’un conducteur sur le #RERA. Je réclame le retour sur le réseau des 350 policiers & des brigades de gendarmeries mobiles qui en ont été retirées. ⁦@IDFmobilites⁩ a financé la videoprotection & 1000 agents de plus. Mais ça ne suffit pas! https://t.co/XZ5mIC9Qu8— Valérie Pécresse (@vpecresse) February 24, 2021 À voir également sur Le HuffPost: À Paris Gare du nord, des scènes de cohue sur le RER B et D après une panneLIRE AUSSIAvec #StopAsianHate ils dénoncent le racisme ordinaire envers les AsiatiquesCette association accuse la RATP de sous-estimer la pollution dans le métro

Marcel Keff, ancien chef étoilé, s'est donné la mort à 63 ans

DÉCÈS - Le monde de la gastronomie française est en deuil. Marcel Keff, ancien chef étoilé à la retraite depuis 2017, s’est suicidé à 63 ans ce 23 février dans son restaurant, ont annoncé nos confrères du Républicain Lorrain.Marcel Keff, avait laissé les rênes du restaurant familial, La Lorraine, situé à Zoufftgen en Moselle, à son fils Lucien Keff. Le défunt chef avait décroché une étoile au guide Michelin en 2006, puis une deuxième en 2008 au Bottin gourmand.Toutefois, selon Le Républicain Lorrain, le restaurant La Lorraine a perdu son étoile Michelin en 2020 et le fils de Marcel Keff lui aurait annoncé son souhait de “tourner la page, passer à autre chose”.   View this post on InstagramA post shared by Lucien Keff (@lalorrainezoufftgen)La carrière de Marcel Keff a débuté lors d’une formation à l’École hôtelière de Strasbourg en 1973, avant qu’il ne reprenne sept ans plus tard les rênes de La Lorraine en compagnie de Christine Keff, son épouse. Selon Le Républicain Lorrain le couple a ainsi transformé “cette simple adresse campagnarde” en “un repaire de gourmets en donnant des codes gastronomiques à la cuisine du terroir”. La disparition de l’ancien chef étoilé a ému dans la région et dans l’univers de la gastronomie française. De nombreuses personnes lui rendant hommage, comme Gille Pudlowski, chroniqueur gastronomique, Patrick Weiten, président du département de la Moselle, ou encore Isabelle Rauch, députée LREM de la Moselle. Il était le veilleur gourmand à la frontière luxembourgeoise. Au restaurant #lalorraine, #marcelkeff mettait en valeur les grenouilles persillées, le filet de truite fumée aux écrevisses et l’admirable cochon de lait rôti sur sa peau croustillant… https://t.co/WMIyvcVPzjpic.twitter.com/myc1Xns1OA— Gilles Pudlowski (@gillespudlowski) February 23, 2021L’annonce du décès de Marcel Keff a suscité consternation et tristesse. Avec ce grand chef à jamais étoilé, disparaît un grand serviteur de la gastronomie,un amoureux du terroir mosellan. À sa famille dans le deuil, vers laquelle vont mes pensées, j’adresse mes condoléances émues pic.twitter.com/9ewL2LCKAm— Patrick Weiten (@PWeiten) February 23, 2021Marcel Keff était un grand chef. Il alliait les traditions lorraines et la haute gastronomie. Autodidacte et libre, il était une institution à Zoufftgen et une référence partout ailleurs. Ce soir, nous le pleurons. Toutes mes pensées vont vers sa famille et ses proches. pic.twitter.com/nqRUD0wVXX— Isabelle Rauch (@IsabelleRauch) February 23, 2021 Prévention du suicide. Si vous ou quelqu’un dans votre entourage avez besoin d’aide, vous pouvez vous adresser gratuitement à l’une de ces associations.:https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/sante-mentale/la-prevention-du-suic[…]/que-faire-et-a-qui-s-adresser-face-une-crise-suicidaireÀ voir également sur Le HuffPost: Dans “C à vous”, Jérémy Ferrari se confie sur son “alcoolisme noir” et ses troubles du comportementLIRE AUSSI:Suicide de l'étudiant ayant déclenché un #MeTooGay: sa famille veut porter plainteAprès la mort de l'étudiant à l'origine du #MeTooGay, le PCF pleure la perte d'un "camarade"

   il y a 11 heures:
Le Huffington Post

#StopAsianHate : un hashtag pour mettre un terme à la haine anti-Asiatiques

Partie des Etats-Unis, la mobilisation sur les réseaux sociaux dénonce le racisme envers les personnes d’origine asiatique, accru depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Afghanistan : les civils, premières victimes des discussions de paix

Les talibans multiplient les attaques depuis le lancement de leurs négociations avec Kaboul en septembre, selon l’ONU. Le retrait des troupes américaines, prévu en mai, pourrait être repoussé.

Les Philippines proposent un échange “infirmiers contre vaccins”

Manille s’est dit disposé à autoriser des milliers de soignants à aller en renfort au Royaume-Uni et en Allemagne en échange de vaccins. Une offre gentiment déclinée par Londres.

   il y a 12 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Edouard Philippe «botte en touche» pour 2022 mais lance une association de soutien

Le maire du Havre a créé une association de soutien à son action politique, uniquement locale, assurent ses proches. Mais depuis son départ de Matignon, l’ancien Premier ministre entretient le doute concernant un éventuel retour sur la scène nationale.

La Fashion Week de Londres se libère des codes de genre

Masculin, féminin, et l’un et l’autre, ou bien ni l’un ni l’autre. En misant pour la première fois sur l’inclusion et la fluidité de genre, le sommet londonien de la mode redessine les frontières du vêtement, s’enthousiasme ce journal en ligne de gauche.

   il y a 13 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

VIDEO. Espionnage : la Bretagne intéresserait les Chinois

Dans le secteur de la recherche maritime, ce partenariat entre un site breton et l'un de ses homologues chinois affiche un noble objectif : mutualiser les connaissances. Pourtant, il inquiète les services de contre-espionnage. Le magazine "Complément d'enquête" s'est procuré une note confidentielle de la DGSI.

   il y a 20 heures:
Franceinfo - France

Du procès Barbarin, au procès de l’Église : la fin de l’omerta. Avec Céline Béraud et Isabelle de Gaulmyn.

durée : 02:00:29 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

Pasteur : avancées scientifiques et progrès social. Avec le professeur Stewart Cole.

durée : 02:00:01 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

Florence Aubenas : du fait divers à la fresque sociale

durée : 02:00:47 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

   
Les Matins de France Culture

Recherche et innovation : le déclassement français. Avec André Choulika et Anne Perrot.

durée : 02:00:21 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

Mutation du virus, ARN messager : la science au défi de l’épidémie avec Etienne Simon-Lorière et Steve Pascolo

durée : 02:00:47 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

Désintox. Non, l'Allemagne n'expulse pas à 90% ses étrangers en situation irrégulière

Face à Gérald Darmanin sur France 2, Marine Le Pen a voulu démontrer que la France serait trop laxiste, selon elle, en matière d’expulsions d’étrangers en situation irrégulière.

Dans l'Oise, ils recyclent les bâches publicitaires d’évènements annulés en trousses

Avec les restrictions sanitaires, de nombreuses communes ont dû renoncer à organiser certains évènements rassemblant du public. Mais que faire des bâches publicitaires imprimées pour l’occasion et malheureusement non recyclables ? À Venette, dans l'Oise, un couple a décidé de les transformer en trousses vendues dans les commerces du village. Les bénéfices serviront à financer un composteur pour la commune. #IlsOntLaSolution

Loi sécurité globale: pour remplacer l’article 24, le Sénat veut créer un délit de «provocation à l’identification» des policiers

L’amendement qui doit être déposé au plus tard en fin de semaine prochaine ne vise plus à punir la diffusion malveillante d’images de policiers en opération mais la divulgation d’informations permettant de les identifier.

Une conteuse du Tarn à la rencontre des enfants avec son drôle de théâtre itinérant

Ticia, une conteuse-itinérante sillonne les routes de France avec sa petite maison en bois sur roues. Pendant la crise sanitaire, elle poursuit ses spectacles dans les écoles ou centres aérés avec une jauge abaissée à 12 enfants maximum. #IlsOntLaSolution

Lyon : le menu unique sans viande dans les cantines pris pour cible par le gouvernement

Ce choix vise à accélérer le service dans les cantines, dans le cadre du protocole sanitaire renforcé contre le Covid-19. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin dénonce toutefois une "politique moraliste et élitiste des Verts".

Au Japon, l’audience des sites de mangas pirates explose avec la pandémie

Les éditeurs japonais s’inquiètent de plus en plus de la concurrence des plateformes pirates. Confronté à la difficulté de lutter contre ces sites hébergés à l’étranger, le gouvernement a décidé de cibler les utilisateurs : ils pourront désormais être condamnés pour téléchargement illégal de mangas.

   Derniere heure:
Courrier international - Actualités France et Monde

Joe Biden, Niger et Tiger Woods : les informations de la nuit

Joe Biden aurait échangé avec le roi d’Arabie Saoudite. Le site Axios révélait en tout mercredi matin qu’une conversation téléphonique entre les deux hommes était programmé dans la journée alors que le président américain s’apprête à rendre public ce jeudi un rapport “potentiellement accablant” et “explosif” sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi. Selon ce rapport, Mohammed ben Salmane, le fils du monarque de 85...

   Derniere heure:
Courrier international - Actualités France et Monde

Pourquoi la campagne de vaccination israélienne est-elle une telle réussite ?

Shany Mor, chercheur à l’Israel Democracy Institute, décrypte pour le site UnHerd les clés du succès de la campagne de vaccination en Israël : en réservant très tôt des doses de vaccin et en instaurant des critères simples, le gouvernement a fait des paris risqués, qui se sont révélés gagnants.

   Derniere heure:
Courrier international - Actualités France et Monde

Mis sous pression par les variants, Emmanuel Macron réfléchit à la manière de « vivre avec » le Covid-19

Alors que le gouvernement tente de gérer l’urgence sanitaire dans les Alpes-Maritimes et à Dunkerque, le chef de l’Etat veut aussi préparer « l’après ». Passeport vaccinal pour voyager ou pour accéder à des lieux publics, « QR codes » pour entrer dans les bars ou les restaurants… Plusieurs idées sont à l’étude.

   il y a 1 heure:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Le vaccin contre le Covid-19 arrive en entreprise, voici les droits des salariés

VACCINATION - Se faire vacciner au sein de son entreprise, c’est désormais possible. Si vous avez entre 50 et 64 ans et êtes atteints de comorbidités, vous pouvez à partir de ce jeudi 25 février bénéficier du vaccin AstraZeneca, administré par la médecine du travail, à condition que des doses soient disponibles. Un dispositif censé permettre aux salariés concernés de bénéficier plus simplement du vaccin contre le Covid-19, mais qui n’est pas sans soulever quelques questions de droit du travail. Cette vaccination concerne les salariés âgés de 50 à 64 ans inclus, atteints de comorbidités (maladies cardio-vasculaires, diabète, cancers, pathologies chroniques respiratoires, obésité, etc.). Le vaccin est administré par les médecins du travail internes aux entreprises ou des services de santé au travail interentreprises, et il s’agit uniquement du sérum AstraZeneca, les autres étant réservés aux personnes âgées et soignants.Consentement obligatoireCette vaccination nécessite d’être consentie par le salarié. Elle n’est en aucun cas obligatoire. Ce qui signifie que “l’employeur ne peut pas imposer à un salarié de se faire vacciner, auquel cas ce serait discriminatoire”, souligne auprès du HuffPost l’avocat spécialiste en droit du travail, Éric Rocheblave. Un employé peut donc faire partie de la tranche d’âge concernée et présenter des comorbidités, sans pour autant être obligé d’une quelconque manière de se soumettre à la vaccination en entreprise. En revanche, l’employeur a l’obligation d’informer les salariés de cette possibilité de se faire vacciner. “Il n’est ici qu’un instrument des politiques vaccinales, car le vaccin n’est pas obligatoire, mais s’il ne transmet pas cette information, il s’agit d’une faute, d’un manquement à son obligation”, ajoute l’avocat.Donc: votre employeur a le devoir de vous informer, mais vous n’avez aucune obligation de vous faire vacciner, quel que soit votre état de santé. De fait, l’employeur ne peut d’une quelconque manière inciter ses salariés à se faire vacciner ni à cibler les possibles concernés.À l’instar des médecins généralistes, les médecins du travail internes aux entreprises ou des services de santé au travail interentreprises (la majorité d’entre eux) peuvent vacciner les salariés ciblés volontaires, assistés par les infirmiers et infirmières des services de santé au travail. Les vaccinations sont saisies dans un système d’information national dédié, Vaccin Covid, accessible via l’Assurance maladie et son site AmeliPro aux professionnels de santé.Quelle garantie du secret médical?Autre problème qui pourrait découler de cette procédure, celle de la garantie du secret médical. “Toutes les informations relatives à l’état de santé relèvent de la vie privée et ne concernent pas l’employeur. Un salarié n’a donc pas à informer son employeur de comorbidités ou défaillances de santé. Son interlocuteur privilégié est le médecin du travail”, explique Éric Rocheblave.Mais que va-t-il se passer lorsqu’un salarié va s’absenter pour aller se faire vacciner? S’il peut s’agir d’une visite de routine auprès de la médecine du travail, nul doute que l’employeur songera à la vaccination. “Sans disposition établie, il n’y a à l’heure actuelle aucune garantie du secret médical”, regrette l’avocat. Pour certains salariés, cela n’aura certainement pas la moindre importance, mais tout le monde n’a pas envie que ces informations soient connues.C’est pourquoi Éric Rocheblave recommande aux employeurs de “mettre en place un protocole avec le médecin du travail pour informer au mieux et mettre toutes les chances de leur côté en termes de protection des données. Pourquoi ne pas en profiter pour mettre en place la visite périodique avec la médecine du travail?”, se demande-t-il. Une stratégie pour que tous les employés voient le médecin et contourner le problème.Un délai de 4 à 12 semaines est prévu entre les deux doses. En cas de retard pour le rappel, la vaccination peut reprendre quel que soit le retard mais une seconde dose doit absolument être administrée, selon la HAS. Quid des effets secondaires?Si le vaccin en entreprise n’est pas obligatoire, qu’en sera-t-il si le salarié développe des effets secondaires? Pour éviter un éventuel choc anaphylactique, le salarié doit rester sous surveillance pendant au moins 15 minutes. En amont de la vaccination, une consultation doit être effectuée. Si, malgré tout, des effets secondaires se produisent, “il ne s’agira pas d’un accident de travail”, souligne Éric Rocheblave. Et l’indemnisation en cas d’arrêt de travail ne sera donc pas la même.L’ANSM a relevé, pour le vaccin AstraZeneca, 149 déclarations de syndrome grippal, souvent de forte intensité (fièvre élevée, courbature, maux de tête), touchant pour la plupart des professionnels de santé d’âge moyen de 34 ans, parmi les quelque 10.000 personnes vaccinées entre le 6 et le 10 février 2021. “Ces effets indésirables sont connus et décrits avec les vaccins”, indique l’ANSM. Le salarié ne peut toutefois pas choisir un autre vaccin que l’AstraZeneca. Privilégier un vaccin plutôt qu’un autre, un droit du salarié qui, là aussi, note Éric Rocheblave, “peut poser question”. À voir également sur Le HuffPost: Les 4 grands types de vaccins contre le Covid-19 expliqués en 2 minutesLIRE AUSSILa quête d'un vaccin universel est-elle vraiment une priorité dans la lutte contre le Covid?De janvier à avril, combien de doses de vaccin attendues ont été retardées?

Tiger Woods, après son accident, ne sera pas poursuivi pour "conduite dangereuse"

PEOPLE - La superstar du golf Tiger Woods ne sera pas poursuivie pour “conduite dangereuse” après son accident, mais les graves blessures à la jambe pour lesquelles il a été opéré jettent un doute sur la capacité de l’athlète, âgé de 45 ans, à revenir dans le circuit professionnel.Le “Tigre” a subi de “multiples fractures ouvertes” à la jambe droite qui ont nécessité de lui insérer une tige métallique dans le tibia et des vis pour consolider les os du pied et de la cheville, explique dans un communiqué sur Twitter l’équipe médicale qui l’a longuement opéré mardi près de Los Angeles. “Il est éveillé, conscient et se repose” à l’hôpital, ajoute le texte, sans préciser la durée de son hospitalisation ou encore d’éventuelles conséquences à long terme sur sa mobilité.Une boîte noire à bord ?Selon le policier qui a découvert le champion, blessé mais conscient dans sa voiture sérieusement endommagée, Tiger Woods “a eu beaucoup de chance de s’en sortir vivant”.Tiger Woods a effectué plusieurs tonneaux mardi matin après avoir vraisemblablement perdu le contrôle de son véhicule sur une portion de route pentue et propice aux accidents près de Los Angeles.Aucun autre véhicule n’était impliqué, selon les premiers éléments de l’enquête et le champion ne sera pas poursuivi pour “conduite dangereuse”, a souligné le shérif du comté, Alex Villanueva.Les investigations, qui pourraient durer plusieurs semaines, s’attacheront à déterminer la “cause de l’accident”. Il pourrait s’agir au pire d’une “inattention au volant, ce qui constitue une infraction, or la conduite dangereuse est plus qu’une infraction, c’est un délit défini par un grand nombre d’éléments et il n’y a rien de tel ici”, a expliqué Alex Villanueva.Les enquêteurs espèrent pouvoir compter sur des données extraites de la voiture conduite par Tiger Woods, un modèle de luxe et très récent. “Nous espérons qu’elle est équipée d’une boîte noire et que nous aurons des informations sur la vitesse, qui pourrait avoir joué un rôle dans cet accident”, a précisé le shérif.Vitesse élevéeLa veille, il avait estimé que Woods circulait ”à une vitesse relativement plus élevée que la normale” sur une portion limitée à 72 km/h (45 miles/h), précisant qu’aucune trace de freinage n’avait été relevée.Le shérif Villanueva a confirmé mercredi qu’il n’y avait à ce stade “aucune preuve” laissant penser que Tiger Woods conduisait sous l’emprise de stupéfiants, de médicaments ou d’alcool au moment de l’accident.Tiger Woods se trouvait dans la mégalopole californienne en raison d’un tournoi qu’il parraine, le Genesis Invitational, qui s’est achevé le weekend dernier.Récemment opéré du dos, pour la cinquième fois, il avait confié dimanche ne pas être sûr de jouer le Masters en avril. Le champion a remporté dans sa carrière 82 tournois du circuit américain de golf (PGA), à égalité avec le légendaire Sam Snead (1912-2002). À son palmarès quasiment sans équivalent figurent 15 titres du Grand Chelem, soit trois de moins que son mentor Jack Nicklaus.À voir également sur Le HuffPost: Arnold Schwarzenegger s’est fait drive-vacciner aux États-UnisLIRE AUSSIRomain Grosjean reprend le volant en IndyCar, 3 mois après son terrible accidentLes révélations-chocs de Demi Lovato sur son overdose en 2018

L’«américanisation» du monde, du basket au burger

L’historien Ludovic Tournès revient sur plusieurs siècles d’expansion de la culture des Etats-Unis. Un succès à l’international qui cache les difficultés d’intégration des immigrés au sein même du pays.

   il y a 5 heures:
Libération

Dans #Sansfiltre, Enjoy Phoenix très critique face à Gabriel Attal

CORONAVIRUS - Elle a demandé plus de transparence et a exprimé son ras-le-bol des conférences sur Zoom. Pendant l’émission #Sansfiltre, où Gabriel Attal a invité plusieurs YouTubeurs à venir débattre avec lui sur les conséquences de la crise sanitaire sur la vie des jeunes, ce mercredi 24 février, Enjoy Phoenix s’est montrée très critique des réponses apportées par le porte-parole du gouvernement, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article. Pour la première fois ce mercredi, le porte-parole du gouvernement a invité plusieurs créateurs de contenus afin d’évoquer la crise sanitaire. Diffusée en direct sur le réseau social dédié au streaming Twitch ainsi que sur YouTube, le format devrait avoir lieu une fois par mois et s’adresse en premier lieu aux jeunes. Transparence “Où sont passés les 7 milliards” attribués aux étudiants en difficulté ? “Pourquoi ne rouvre-t-on pas les facs alors que les prépas sont ouvertes ?” a demandé Enjoy Phoenix au porte-parole du gouvernement avant d’exiger “plus de transparence” sur les mesures prises pour contrer les conséquences de la crise sanitaire sur la vie des jeunes. L’influenceuse de 25 ans n’a pas cessé de demander des comptes à Gabriel Attal, allant jusqu’à critiquer le format de l’émission. “Ce serait bien que la prochaine fois il y ait un jeune journaliste, un jeune, ou au moins quelqu’un qui est étudiant pour aborder ces questions,” a-t-elle conclu à la fin de l’émission. Venue débattre aux côtés de Malek Délégué, Élyse & Julia et Fabian, la vlogueuse qui affiche plus de 600 millions de vues sur son compte YouTube lancé en 2011 a également fait des propositions. Des tickets-restaurant pour les étudiants, un débat avec le youtubeur Hugo Travers ou encore une façon plus efficace de communiquer avec les jeunes les plus isolés. À l’écoute, le porte-parole du gouvernement a laissé s’exprimer chaque influenceur sans toutefois oublier de leur rappeler les mesures qui ont été prises pour aider les étudiants et les plus jeunes. De la mise en place d’une plateforme pour les aider à trouver un stage, au repas à 1 euro pour les boursiers étendu par la suite à tous les étudiants. Il a également reconnu que le format de l’émission pourrait être amélioré à l’avenir. À voir également sur Le HuffPost: Castex tiendra une conférence de presse Covid, situation “préoccupante dans une dizaine de départements”Lire aussiLes cartes du Covid-19 pour comprendre dans quels départements la situation est "très préoccupante"Attal "rêve d’un second tour sans l’extrême droite"

Ce que l’on sait sur les deux rixes mortelles en Essonne

Le décès de Lilibelle, 14 ans, est survenu dans le cadre d’une rivalité de bandes de mineurs issus de Dourdan et de Saint-Chéron, alimentée par des insultes et des provocations sur les réseaux sociaux.

   il y a 6 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Un second français détenu en Iran

Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé mercredi soir la détention d’un Français en Iran. Paris dit être en contact consulaire régulier avec lui.

   il y a 8 heures:
Libération

Violences à l'OM: 11 supporters condamnés à de la prison avec sursis

JUSTICE - J’ai suivi bêtement, comme un âne”: à l’issue d’une journée de procès pendant laquelle ils ont tenté de se justifier, 12 supporters de l’OM ont été condamnés ce mercredi 24 février pour les violents incidents survenus à la Commanderie fin janvier et deux ont été relaxés.Onze de ces jeunes hommes ont été condamnés à six mois de prison avec sursis et un 12e, qui avait déjà été condamné pour vol, a écopé de trois mois ferme aménageables.“Quand vous faites ça, vous n’êtes plus des supporters”Compte tenu de leurs peines, les quatre qui ont comparu détenus  ce mercredi devaient être relâchés dans la soirée, et ne cachaient pas leur soulagement après plus de trois semaines de prison.Ces condamnations sont légèrement plus clémentes que les réquisitions du procureur André Ribes qui avait demandé 4 mois ferme pour le prévenu ayant déjà été condamné et 8 mois avec sursis pour tous les autres.“Quand vous faites ça, vous n’êtes plus des supporters”, avait fustigé le magistrat pour qui l’arrivée “concertée” des manifestants à la Commanderie le 30 janvier laissait “penser que la manifestation ne (pouvait) que dégénérer”.87.000 euros de dégâtsÀ quelques heures de la rencontre de l’OM contre Rennes qui sera finalement reportée, quelque 300 supporters étaient arrivés à la Commanderie, la plupart habillés de noir, capuche sur la tête. Dans le viseur des fans, échauffés par une succession de résultats sportifs décevants: des joueurs, mais surtout le président du club Jacques-Henri Eyraud, contesté depuis plusieurs mois déjà. Des incidents éclatent rapidement, devant le centre d’entraînement, mais aussi à l’intérieur, où quelques dizaines de supporters parviennent à pénétrer. Des bureaux sont dégradés, comme des véhicules, des portails ou des clôtures. Sept policiers sont légèrement blessés. Le club a chiffré le coût des dégradations à au moins 87.000 euros, selon un de ses avocats. La question des 140.000 euros de préjudice moral réclamé par l’OM a été renvoyée mercredi au 25 juin par la présidente du tribunal.Dialogue de sourds entre les accusés et la présidenteÂgés de 19 à 37 ans, les 14 supporters originaires de toute la France, et pas seulement de Marseille, encouraient 5 ans de prison et 75.000 euros d’amende. Pendant des heures, ils ont tenté de se justifier mercredi dans une série de dialogues de sourds avec la présidente.“Je ne pensais pas que ça allait dégénérer autant, j’ai suivi bêtement, comme un âne”, a assuré Mehdy, un chômeur de 25 ans en polaire bleue qui reconnaît avoir pris part à la manifestation mais nie toute dégradation. Denis, un intérimaire de 37 ans, était venu spécialement ce samedi-là de Montceau-les-Mines. Il était incarcéré depuis. “Pourquoi avoir porté des lunettes, une capuche et avoir été vêtu de noir?”, lui a demandé la présidente. “J’étais pas un des leaders, j’ai vu la possibilité d’un début de dialogue avec les dirigeants”, a rétorqué cet “amoureux” de l’OM.Une “photo de classe d’imbéciles”, mais “pas les gros poissons”Difficile de savoir qui a fait quoi. L’un a été vu par des policiers jeter des pierres mais a assuré n’avoir “rien lancé”. Un autre, interpellé seulement 10 minutes après le début des faits, assure s’être “barré” dès que la situation a dégénéré. Ce directeur-adjoint d’une épicerie, membre des Ultras marseillais, a convaincu le tribunal, qui l’a relaxé.Un seul, le plus jeune, Romain, 19 ans, habitant un quartier chic de Marseille, reconnaît les faits, notamment la dégradation d’un véhicule banalisé de police. “J’étais débordé par ma passion”, explique le garçon, cheveux mi-longs, chemise blanche.Les avocats de la défenses avaient réclamé des relaxes, faute de preuves matérielles contre leurs clients. “J’ai plus devant moi la photo de classe d’imbéciles que de voyous”, avait argumenté Me Ludovic Para, estimant qu’il manquait aujourd’hui “les gros poissons”. Cinq autres supporters, interpellés une dizaine de jours après les faits, doivent d’ailleurs être jugés le 22 mars, dont le responsable des Ultras (CU84). Autour du club, la pression n’est pas retombée depuis ces incidents: les six groupes de supporters ont de nouveau demandé de concert le départ de Jacques-Henri Eyraud il y a quelques jours. La direction du club, elle, a menacé de rompre la convention qui les lie à eux.À voir également sur Le HuffPost: Le maire de Marseille Benoît Payan veut vendre le stade Vélodrome, “une gabegie financière”LIRE AUSSI

Le vaccin à une dose de Johnson & Johnson arrive aux États-Unis

L’Agence américaine du médicament a publié ce mercredi 24 février une étude confirmant l’efficacité du vaccin de l’entreprise Johnson & Johnson contre les formes graves du Covid-19. Le produit sera officiellement validé dans les jours qui viennent et aussitôt administré dans le pays.

   il y a 9 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Confinement le week-end à Dunkerque, fuite de données, rixes dans l’Essonne... L’actu de ce mercredi

Cette toxine qui pourrait endommager l’ADN chez des patients souffrant d’infections urinaires

Des scientifiques toulousains ont identifié la présence d’une toxine produite par les bactéries Escherichia coli chez des patients souffrant d’infections urinaires. Elle pourrait endommager l’ADN des cellules de la vessie.

   il y a 10 heures:
https://www.capital.fr : flux d'articles

Elisabeth Borne et Ambroise Méjean : « La réponse à la précarité des jeunes n’est pas le RSA »

Pour la ministre du travail et le délégué général des Jeunes avec Macron, la généralisation de la « garantie jeunes », qui comprend un accompagnement vers l’emploi est une meilleure réponse.

   il y a 10 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

En Australie, ce mouton secouru avec 35 kilos de laine sur le dos

AUSTRALIE - Perdre 35 kilos en un jour, c’est possible. Le mouton Baarack l’a démontré avec la tonte de son impressionnante toison qu’il traînait telle une carapace depuis des années, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article. Ce mouton sauvage a été trouvé dans une forêt de l’État de Victoria en Australie début février.L’animal, dont la vision était partiellement obstruée par sa laine, a été pris en charge par les bénévoles du refuge “Edgar’s Mission” près de Lancefield à environ 60 kilomètres au nord de Melbourne. Il a été tondu pour la première fois depuis au moins cinq ans selon le refuge associatif. “Il semblerait que Baarack ait été autrefois un mouton d’élevage”, a déclaré Kyle Behrend d’“Edgar’s Mission”.Il a par ailleurs précisé que le mouton avait été marqué à l’oreille avant que ces marques soient arrachées par l’épaisse toison. Cette histoire rappelle à quel point le mouton est un animal résistant et capable de s’adapter à des conditions extrêmes.Très actif sur les réseaux sociaux, le refuge a partagé l’histoire de Baarack sur TikTok qui a intrigué pas moins de 18 millions de curieux. Depuis, le centre associatif donne régulièrement des nouvelles de ce mouton qui s’est installé avec d’autres individus sauvés par les bénévoles.À voir également sur Le HuffPost: Son autruche de compagnie s’échappe et sème la pagaille sur la routeLIRE AUSSI:Un volcan de glace de 14 mètres a jailli au KazakhstanQui aurait pensé que le générique de la BBC inspire ces danseurs

   il y a 10 heures:
Le Huffington Post

A Dunkerque, Véran applique le même traitement qu’à Nice

En déplacement dans l’agglomération, le ministre de la Santé a tranché pour un confinement local pendant les week-ends.

Un tiers des poissons d’eau douce sont menacés dans le monde

Dévoilé mardi, un rapport à l’initiative d’une quinzaine d’ONG fait état du déclin alarmant des espèces de poissons des lacs et rivières. Et demande de nouvelles mesures avant la Convention des Nations unies pour la biodiversité, prévue cette année en Chine.

Les applis contribuent à ralentir la propagation du Covid-19

Les applications de traçage de la maladie ont leur utilité pour casser les chaînes de transmission, mais elles gagneraient à être mieux intégrées aux systèmes de santé, suggèrent plusieurs études.

   il y a 12 heures:
Courrier international - Actualités France et Monde

Covid-19: les modélisations de l'Institut Pasteur enfin accessibles à tous

CORONAVIRUS - Ils sont le cadran avec lequel le gouvernement pilote sa politique sanitaire durant cette pandémie du coronavirus. Les modélisations de l’épidémie du Covid-19 de l’Institut Pasteur sont désormais accessibles au grand public, annonce un communiqué de l’Institut publié ce mercredi 24 février.Le responsable de la structure qui les produit, Simon Cauchemez de l’Unité de modélisation mathématique des maladies Infectieuses de l’Institut Pasteur, fait d’ailleurs partie du Conseil scientifique dans lequel il occupe le poste de modélisateur.Dans un entretien au Huffpost, il expliquait tout l’intérêt des modèles mathématiques qui nous “aident à mieux comprendre comment les virus se propagent dans les populations, à quantifier les risques, à évaluer l’impact des mesures de contrôle et à anticiper la suite.” Une compréhension essentielle pour aider les hôpitaux à planifier leur prise en charge des patients atteints du Covid et éviter une saturation des lits hospitaliers.(La zone en bleu clair indique l’intervalle de confiance des projections du modèle d’ensemble)Pour autant avertit Simon Cauchemez, les modèles ne constituent pas des prévisions, mais des ”études de scénarios”. Le site de l’Institut Pasteur précise que la production des projections est un exercice “particulièrement difficile et incertain” et qu’il convient de “toujours les considérer avec précaution.”Modéliser les scénarios de l’épidémieComment sont déterminés les modèles mathématiques de l’Institut Pasteur? Les chercheurs construisent leurs modèles à partir d’hypothèses sur les facteurs propagateurs de l’épidémie, tels que le nombre de cas recensés, la classe d’âge des patients ou les conditions météorologiques, telles que la température et l’humidité, qui peuvent aussi influer sur la propagation des virus. La mobilité des populations est aussi un facteur à prendre en compte. Elle est déterminée par exemple par la fréquentation des commerces, des transports en commun.L’efficacité des modèles, explique l’Institut Pasteur, dépend de l’horizon de prévision. Dans les analyses rétrospectives des résultats des modèles, l’erreur relative pour les projections du nombre de lits de soins critiques au niveau national s’est élevée 6% à 7 jours et de 11% à 14 jours. Les modèles épidémiologiques sont aussi régulièrement revus indique l’Institut Pasteur pour s’adapter aux évolutions de l’épidémie. Des scénarios prennent déjà en compte la présence du variant anglais dans la dynamique de l’épidémie.D’autres modèles anticipent également l’impact de la vaccination et des autres variants du coronavirus. Les modèles mathématiques de l’Institut Pasteur ne peuvent prétendre prévoir l’avenir. Ils n’en constituent pas moins un outil indispensable contre le covid-19 en permettant l’anticipation de ses risques sanitaires.À voir également sur Le HuffPost: Les mutations des virus expliquées en 2 minutesLIRE AUSSICastex jeudi en conférence de presse, situation "préoccupante dans une dizaine de départements"De janvier à avril, combien de doses de vaccin attendues ont été retardées?

McFly et Carlito : Emmanuel Macron déjà en campagne sur Youtube

En lançant un défi aux célèbre duo de youtubeurs, le Président espère bénéficier de leur image cool auprès de la jeunesse. Une stratégie de propagande électorale qui devrait être plus encadrée.

Anis Naccache, mort d’un authentique «islamo-gauchiste»

Le terroriste libanais, qui avait notamment participé à la prise d’otages des ministres de l’Opep à Vienne, en 1975, est mort lundi.

États-Unis : la nouvelle Grande Dépression. Avec Angus Deaton et Anne Case.

durée : 02:00:15 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

OVNI(s) : science et fiction, la rencontre du troisième type. Avec Clémence Dargent, Martin Douaire et Jean-Pierre Luminet.

durée : 02:00:10 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

L’Université, ce débat. Avec Stéphane Beaud et Mathias Millet.

durée : 02:00:17 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

LES MATINS DE FRANCE CULTURE, émission du jeudi 11 février 2021

durée : 02:00:31 - Les Matins - par : Guillaume Erner - réalisation : Vivien Demeyère

Télétravail, isolement, précarité… le bien-être des Français à l’épreuve. Avec Claudia Senik et Yann Algan

durée : 01:59:53 - Les Matins - par : Guillaume Erner - . - réalisation : Vivien Demeyère

À Nancy, une startup propose des balades virtuelles vues du ciel pour valoriser le territoire

L’appli visitnancy360.com permet de visiter la ville depuis son ordinateur ou son smartphone. L’objectif : offrir une vitrine à la métropole et ainsi valoriser ses acteurs touristiques et économiques. #IlsOntLaSolution

Un problème technique sur l'application LCL a permis à des clients de voir les relevés de comptes d'autres utilisateurs

La banque a précisé que le bug n'était pas dû à une cyberattaque mais à une mise à jour de l'application.

Vaccins contre le Covid-19 : suivez la progression de la vaccination en France et dans le monde

Visualisez le nombre de personnes vaccinées contre le Covid-19 dans chaque région de France et à l’étranger, synthétisé en graphiques et actualisé chaque jour.

   il y a 15 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Ce coach crée sa salle de sport dans un camion pour proposer des séances à domicile

Le concept original d'un coach sportif meusien : aménager un camion avec des appareils de musculation. La salle de sport est directement livrée à domicile. Depuis quelques semaines, son "Fit Truck" fait de plus en plus d'adeptes. #IlsOntLaSolution

Lassitude, méfiance vis-à-vis des politiques et des vaccins... L'état d'esprit des Français s'est dégradé en un an, selon un sondage du Cevipof

L'état d'esprit des Français, étudié chaque année par le Cevipof, s'est dégradé l'an dernier. La méfiance à l'égard des vaccins contre le Covid-19 reste vive. Et la politique inspire méfiance et dégoût.

VIDEO. Covid-19 : avec Asia, l'infirmière des quartiers Nord de Marseille solidaire d'étudiants en détresse à Aix-en-Provence

Si Asia est aux petits soins pour ses patients habituels, elle n’hésite pas à apporter une aide alimentaire et sanitaire aux étudiants démunis et fragilisés après un an de crise sanitaire… Extrait du magazine "13h15 le dimanche" du 21 février 2021.





· · · · ·