Actualités - Ma Revue de presse - Infos de Dernière minute
Actualités et plus Autres flux
https://www.capital.fr : flux d'articles
Un projet de loi de la réforme de l'audiovisuel prévoit la fusion entre le CSA et l'Hadopi et un dispositif contre la retransmission illicite de manifestations sportives en ligne.


A découvrir aussi:

Mis à jour à 08:04:49.

Actualités -> Journaux

Will Smith boycotte l'État de Géorgie et n'y tournera pas "Emancipation"

CINÉMA - “Nous ne pouvons pas, en notre âme et conscience”. Le prochain film de Will Smith, “Emancipation”, consacré à l’histoire de l’esclavage aux États-Unis, ne sera pas tourné comme prévu en Géorgie, en signe de protestation contre une loi récemment votée dans cet État américain qui, selon ses détracteurs, limite l’accès aux urnes des minorités et particulièrement des électeurs afro-américains.Grâce à d’importantes incitations fiscales, la Géorgie est devenue ces dernières années l’un des principaux sites de tournages aux États-Unis, accueillant par exemple les films Marvel ou la série “The Walking Dead”.Mais l’adoption, le mois dernier, d’un texte censé lutter contre la fraude électorale notamment en renforçant les contrôles sur l’identité des électeurs votant par correspondance, a suscité une vague de critiques et d’appels au boycott dans les secteurs économiques ou sportifs.Will Smith et Antoine Fuqua, le réalisateur d’“Emancipation”, ont décidé lundi de rejoindre ce mouvement de protestation. “Nous ne pouvons en notre âme et conscience apporter un soutien économique à un exécutif qui applique des lois électorales rétrogrades visant à restreindre l’accès aux urnes (...) C’est avec regret que nous nous sentons obligés de déplacer notre travail de production cinématographique de la Géorgie vers un autre État”, écrivent les artistes dans un communiqué transmis à l’AFP.Une législation comparée aux lois Jim CrowOutre les contrôles d’identité renforcés, le texte signé par le gouverneur républicain de Géorgie interdit aussi de distribuer de l’eau ou des vivres dans les longues files d’attentes les jours de vote, et restreint le nombre d’urnes installées dans la rue pour déposer les bulletins.Les critiques de la loi ont comparé ses dispositions aux restrictions imposées par les lois ségrégationnistes dites “Jim Crow”, instaurées par de nombreux États du Sud après la guerre de Sécession pour limiter le droit de vote des Afro-américains.Les nouvelles dispositions électorales en Géorgie “rappellent les entraves au vote qui ont été adoptées à la fin de la Reconstruction pour empêcher de nombreux Américains de voter”, estiment ainsi Will Smith et Antoine Fuqua, ce dernier connu notamment pour son film “Training Day”.En Géorgie, où les plaies de l’esclavage et de la ségrégation sont encore vives, c’est grâce à une mobilisation record, en particulier des électeurs noirs, que le président Joe Biden a remporté la victoire en novembre 2020. Une victoire contestée dans cet État par Donald Trump, qui a affirmé à tort avoir été victime de fraude électorale.Pour protester contre les nouvelles dispositions, la ligue nord-américaine de baseball (MLB) a annoncé vendredi que le All-Star Game 2021, prévu le 13 juillet à Atlanta, capitale de la Géorgie, serait finalement organisé dans un autre État.Des entreprises privées comme Coca-Cola et la compagnie aérienne Delta, pourvoyeuses de nombreux emplois en Géorgie, ont aussi publiquement dénoncé cette loi.Jusqu’à la décision de Will Smith et Antoine Fuqua, les appels au boycott n’avaient pas trouvé beaucoup d’écho à Hollywood, hormis quelques tweets indignés comme ceux de James Mangold, qui réalisera le prochain volet des aventures d’Indiana Jones, ou de l’acteur Mark Hamill, qui incarne Luke Skywalker dans la saga Star Wars.À voir également sur Le HuffPost: Aux Bafta 2021, Anthony Hopkins “stupéfait” d’avoir remporté le prix du meilleur acteurLIRE AUSSICette photo du casting de la série "Le Prince de Bel-Air" ne nous rajeunit pasLe facteur des "Visiteurs", Moussa Théophile Sowié, est mort

Loi climat: l'interdiction de louer des "passoires thermiques" approuvée à l'Assemblée

CLIMAT - L’Assemblée nationale a voté à l’unanimité ce lundi 12 avril au soir l’interdiction de la mise en location des logements “passoires thermiques” en 2028, mais les oppositions contestent le mécanisme choisi, “une interdiction en trompe-l’oeil” via un éventuel recours des locataires devant la justice.Il sera d’abord interdit lors du renouvellement d’un bail ou de la remise en location, d’augmenter le loyer de ces logements classés F et G en performance énergétique, un an après la promulgation de la loi climat, examinée en première lecture par les députés.En 2025 pour la classe G et à partir de 2028 pour la F, ils ne feront plus partie des “logements décents”. Selon le gouvernement, 1,8 million de logements seront ainsi interdits à la location. Comme prévu, les députés ont élargi la mesure aux logements classés E en 2034, via un amendement du rapporteur Mickaël Nogal (LREM).Mais les oppositions de tous bords critiquent une “interdiction en trompe-l’oeil” (Vincent Descoeur, LR). “Pensez-vous que quelqu’un qui croupit dans un logement insalubre va avoir pour réflexe d’aller saisir le juge ? Ca n’arrive jamais”, a lancé le socialiste Guillaume Garot.La ministre du Logement Emmanuelle Wargon a regretté un “faux débat”: “c’est un choix d’interdiction à travers un mécanisme proposé par la Convention citoyenne pour le climat”, avec une “obligation légale” de mettre en location un “logement décent”.“Si ce n’est pas le cas, le locataire pourra en appeler à la responsabilité du bailleur, d’abord à travers un mécanisme de conciliation puis devant le juge”, a-t-elle précisé.Membre du groupe MoDem, dans la majorité, François Pupponi a reconnu “une avancée”, mais “tout le monde sait que les marchands de sommeil peuvent dormir tranquille. Une personne en situation irrégulière qui loue une chambre avec sa famille ne va pas porter plainte, c’est là où le bât blesse”.Dans l’après-midi, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a défendu “une des pièces majeures” du projet de loi. “Aujourd’hui c’est un logement sur six qu’on peut qualifier de passoire thermique, ca veut dire 4,8 millions de logements dans lesquels des ménages ont trop chaud l’été et trop froid l’hiver”.À voir également sur Le HuffPost: La suppression de vols intérieurs en cas d’alternative en train votée à l’AssembléeLIRE AUSSIVous prévoyez des travaux d'isolation? Un "accompagnateur rénovation" pourra vous aiderQue manque-t-il pour faire une "vrai loi climat"? Ces manifestants répondent

Loi « séparatisme » : au Sénat, la droite et l’actualité bousculent un texte déjà controversé

L’examen du projet de loi s’est achevé, lundi, sur un nouvel amendement qui permet au préfet de s’opposer à l’ouverture d’une école privée hors contrat « pour des motifs tirés des relations internationales de la France ou de la défense de ses intérêts fondamentaux ».

   il y a 3 heures:
Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

cliques ici pour voir les 55 posts restants sur Actualités -> Journaux.





· · ·